Alimentation

La carte STM32L4R9I-EVAL nécessite une alimentation de 5 V CC, avec plusieurs possibilités :
  1. Port USB ST-Link/V2-1
  2. Prise d’alimentation (le + est sur la broche centrale)
  3. Port OTG USB
  4. Carte-fille
Le cavalier JP11 (baptisé « 5V source ») permet de sélectionner l’entrée d’alimentation. La première option est celle choisie par défaut (position 3 « STlk »), ce qui est logique puisqu’après le déballage, c'est celle que vous allez naturellement utiliser pour faire un premier essai.

L’entrée jack d’alimentation de la carte STM32L4R9I-EVAL

est destinée aux applications qui nécessitent 300 mA ou plus. C’est impossible, et même non souhaitable pour la plupart des ports USB sur PC, car ils n'ont pas les dispositifs de limitation de courant nécessaires pour protéger l’ordinateur. À noter que pour les applications les plus gourmandes en énergie, il est possible d’adapter un dissipateur thermique sur le microcontrôleur. La carte prévoit des trous de montage à cet effet.


close up of display mb1314

Pour alimenter la carte au moyen du connecteur USB OTG, le cavalier JP11 doit être dans la position « U5V ».
La position « D5V » du cavalier JP11 sert lorsque la carte doit être alimentée par une carte fille, ou que l’alimentation 5 volts doit être acheminée vers la carte fille. Ce qui veut dire que si votre application utilise une carte fille sans sa propre alimentation, JP11 doit avoir deux cavaliers.

Alimentation du microcontrôleur

Outre JP11, la carte dispose d'autres cavaliers pour configurer les différentes broches d'alimentation du microcontrôleur :
  • Avec JP10, il est possible de raccorder les broches d'alimentation VDD du microcontrôleur à une tension fixe (3,3 V) ou variable (1,71 V … 3,6 V), ajustable avec RV3.
  • JP1 détermine la source de la broche VDDUSB du microcontrôleur,
  • JP2 fait de même pour la broche VDDA,
  • et JP3 pour les broches VDDIO2.

Il est possible de mesurer la consommation de courant du microcontrôleur (IDD) en mode « run » (fonctionnement) et « low-power » (basse consommation), mais pas dans le mode « shutdown » (arrêt). C’est l'unité d’extension multifonctions (MFX) du microcontrôleur, associée à d’autres circuits, qui est chargée de ces mesures (le cavalier JP4 active ou désactive ces circuits).
Chargement des commentaires...
articles apparentés