• catégorie : Microcontrôleurs
  • Publié en 7/2002 à la page 0
Présentation de l'article

I2C à longue portée

En ce temps-là, le concepteur d’un bus I2C était contraint de respecter une capacité maximum de 400 pF. On ne voyait pas bien la nécessité, sur une liaison destinée théoriquement à papoter entre puces voisines, de dépasser quelques mètres de distance et tout le monde était content. Puis est venue l’idée de s’en servir pour aller plus loin, toujours plus loin.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires