• catégorie : Microcontrôleurs
  • Publié en 12/2004 à la page 0
Présentation de l'article

Interface USB/I²C

I2C for ever….

Interface USB/I²C
Depuis l’introduction, au cours des années 80, par Philips, du bus I2C, ce bus est utilisé très fréquemment lorsqu’il s’agit de connecter sans chichis des réalisations-maison à un PC. On utilise le plus souvent une interface rustique connectée au port parallèle du PC. C’est dépassé, d’où l’interface USB/I2C à réaliser soi-même proposée ici.Elektor s’est intéressé à plusieurs reprises déjà au bus I2C. Nous avons même décrit toute une série de modules pouvant communiquer avec un PC au travers d’un bus I2C. Nous avions à l’époque couronné le tout par une carte ISA encartable qui faisait office d’interface I2C. Il existe une autre interface souvent utilisée qui se résume en une électronique simple utilisant le port parallèle.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Extra info, Update
Bis repetita placent Il y a contradiction entre les 2 schémas.
Ce n’est pas celui de la page 25 qui est faux, au contraire, il est OK lui, mais ce sont malheureusement ceux des pages 19 (figure 2) et 20 (figure 4 ) sur lesquels IC1 est « monté à l’envers ». Sur les 2 schémas, il faudra inverser la dénomination des broches 2 et 3 qui deviennent respectivement 3 et 2, et celle des broches 7 et 6 qui deviennent 6 et 7 (Cf. le dessin ci-dessous qu’il vous faudra photocopier 2 fois avant de les coller par-dessus les IC1 des schémas d’origine.)
Il s’agit, pour IC1, d’un composant bidirectionnel, la section à impédance plus faible devant se trouver reliée à la sortie de l’amplificateur.
On voit en outre sur la figure 1 que la broche la plus à l’extérieur du jack destiné à l’alimentation est relié à la masse, alors que sur la platine c’est précisément le contraire.
Résistances :
R1 = 15 kOhm
R2,R3 = 33 Ohm
R4 = 1kOhm 5
R5,R6,R8 à R10 = 10 kOhm
R7 = 5kOhm 6
R11,R12 = 330 Ohm
Condensateurs :
C1,C4 = 1 µ F/16 V radial
C2,C3,C7 à C11 = 100 nF
C5,C6 = 22 pF
Semi-conducteurs :
D1,D2 = BAT85
D3 = 1N4001
IC1 = TUSB3410 (Digikey n°. 296-12699-ND)
IC2 = 24LC64 (programmée, EPS040334-21)
IC3 = LM1117-3.3 ou LD1117V33C (Digikey n°. 497-1492-5-ND)
IC4 =7805
IC5 = P82B715PN (Farnell n°. 559-258, RS-components n°. 821-784)
T1,T2 = FDV301N (Farnell n°. 995-848, RS-components n°. 354-4907)
Divers :
K1 = embase USB en équerre encartable (Farnell n°. 152-754)
K2 = jack d’alimentation encartable pour adaptateur secteur
K3 = embase RJ-11 à 6 contacts (Farnell n°. 393-8359)
X1 = quartz 12 MHz
câble USB
Platine : EPS 040334-1
Logiciel : EPS 040334-11
Chargement des commentaires