• Publié en 1/2005 à la page 0
Présentation de l'article

TRICK.e du Prof Ossmann

Solution du TRICK.e de décembre

TRICK.e du Prof Ossmann

Mesures avec sonde : aucun problème. Quand même peut-être ?
L’utilisation d’une sonde lors de mesures avec un oscilloscope est pain quotidien pour le praticien. Les sondes à atténuation commutable 10:1/1:1 (figure 1) sont très appréciées. En mode 1:1, la mesure se fait à une impédance de 1 M_ et le signal attaque l’entréede l’oscilloscope sans avoir subi d’atténuation (interrupteur de la figure 2 fermé). Si l’on veut mesurer l’objet à une charge moindre, on passe en mode 10:1 (interrupteur ouvert). L’image visualisée par l’oscilloscope est réduite d’un facteur 10, le signal étant atténué du même facteur. Le condensateur ajustable fait en sorte que le diviseur de tension ait, sur une bande importante, un rapport de division de 10:1. Pas plus difficile que cela s’il n’y avait pas le circuit de la figure 3. Si l’on mesure, à l’aide de ce circuit, le signal présent entre les points A et B, avec une sonde 1:1/10:1, l’affichage sur l’oscilloscope (tension triangulaire de quelque150 Hz) ne change pas même en cas de changement de mode ! Les spécialistes de la mesure ont vite fait de déduire, avec ce circuit réalisé en quelques minutes, que la sonde doit être défectueuse ! Mais la sonde est parfaitement fonctionnelle ! La question est la suivante : Comment peut-il se faire que l’image de l’oscilloscope soit indépendante de l’atténuation de la sonde ? Cela vaut la peine de réaliser ce circuit. Devoir constater que l’image de l’oscilloscope ne change pas lors d’une action sur l’inverseur de la sonde est assez renversant !

Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires