Présentation de l'article

USB/RS-232, un couple mal adapté

Ou comment résoudre les problèmes de cohabitation

USB/RS-232, un couple mal adapté
L’heure de la retraite semble avoir sonné pour l’interface RS-232, (relativement) lente, qui cède la place à USB. Elle disparaît de plus en plus des ordinateurs bloc-notes et des PC. Mais RS-232 peut encore constituer la seule solution, par exemple pour la programmation de microcontrôleurs. Dans ce cas, un adaptateur servira de pont avec USB. Il s’agit parfois d’un pont branlant…
L’interface série selon la norme RS-232 vivra aussi longtemps que les périphériques qui s’en servent. Les fabricants d’adaptateurs n’ont pas manqué de s’en apercevoir. Ils offrent divers convertisseurs d’interface USB en sériel pour ordinateurs bloc-notes, portatifs et de bureau dépourvus de RS-232. L’expérience avec ces adaptateurs indique que la communication entre USB et RS-232 n’est pas toujours aussi simple qu’il y paraît. Nous avons examiné 2 adaptateurs d’un peu plus près et cherché à savoir quelle en était la raison et comment y remédier. Exemples pratiques : raccordement de la carte Flash 89S8252 (décembre 2001), du récepteur DRM (mars 2004) et de l’oscillateur à quartz programmable (février 2005) à un adaptateur USB/RS-232. Une retombée de nos recherches est un programme PC fort pratique permettant de tester des interfaces RS-232 virtuelles et réelles.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires