• catégorie : Modélisme
  • Publié en 11/2005 à la page 0
Présentation de l'article

Failsafe multi-canaux pour modèles R/C

Atterrissages en douceur !

Failsafe multi-canaux pour modèles R/C
Si vous ne voulez pas que votre « cher » modèle R/C se plante ou ne disparaisse à tout jamais si par malheur votre lien radio s’interrompt ou se trouve sujet à de grosses interférences, il vous faudra paramétrer les servocommandes de votre modèle de façon à ce qu’elles « prennent les commandes » si les conditions radio ou d’état de la batterie l’imposent et qu’elles le posent le plus doucement possible. C’est exactement la fonction du présent montage, entre autres...
Le Failsafe multi-canaux a été conçu pour éviter l’endommagement voire la destruction de modèles réduits radio-commandé lorsque le récepteur embarqué chargé du pilotage des servos commence à recevoir des informations de pilotage erratiques ou lorsque la tension d’alimentation du système tombe en dessous d’un niveau prédéfini dit « de sécurité ». Un microcontrôleur se charge de la détection de trames corrompues que pourrait présenter le signal capté. Lorsqu’un niveau d’insécurité donné est atteint, le contrôleur charge un certain nombre de paramètres de servos stockés en EEPROM qui permettront, espérons-le, un atterrissage de sécurité ou, du moins, avec le minimum de dommages. Le paramètre le plus important est, dans de telles circonstances, indubitablement la coupure du moteur (du moins sa mise au ralenti) !
Si les ensembles de radio-commande haut de gamme possèdent ce type de fonctions « failsafe », leur coût est au-delà du budget de nombre de modélistes du dimanche (sans acception péjorative de ce terme) ou occasionnels. Nombre de circuits « failsafe » ont trouvé place dans les colonnes de magazines spécialisés ou non, des systèmes sont disponibles dans le commerce, mais il s’agit à chaque fois de versions mono-canal incapables en outre de détecter une tension faible de la batterie (ou set d’accus) embarqué(e)s. Le paramétrage de ces unités est délicat, la position d’entrée en fonction du failsafe étant ajustée par le biais d’un potentiomètre.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Résistances :
R1 = 470
R2-R9 = 1 k
R10 = réseau SIL de 8 résistances de 2k2
R11,R12 = 4k7
R13 = 15 k
R14 = 2k2
R15 = 56 k
R16 = 6k8
P1 = ajustable H 5 k
Condensateurs :
C1,C7 à C9 = 100 nF
C2 = 1 µF/16 V radial
C3 = 10 nF
C4 = 100 µF/16 V radial
C5,C6 = 22 pF
Semi-conducteurs :
D1 = BAT85
D2,D3 = 1N4148
IC1 = AT89C52-24JI, programmé 020382-41
IC2 = 24LC01 (2V7)
IC3 = LM393
IC4 = LM2931AZ5 (Farnell # 412480)
Divers :
BZ1 = résonateur (buzzer) actif (CC), 5 V
K1à K8 = connecteur servo 3 contacts
K9 à K16 = embase SIL à 3 contacts
S1 = interrupteur DIP double (triple possible, un contact inutilisé)
S2 = bouton-poussoir unipolaire à contact travail
X1 = quartz 11,059 2 MHz
Platine EPS020382-1
code-source microcontrôleur EPS020382-11
Chargement des commentaires