• catégorie : Microcontrôleurs
  • Publié en 3/2006 à la page 0
Présentation de l'article

Carte d’expérimentation FPGA

Souffle de vie pour les FPGA

Carte d’expérimentation FPGA
La carte d’expérimentation présentée ici est le premier montage dont le module FPGA devient l’intelligence. Elle vous permettra de vous faire une meilleure idée des possibilités de notre module FPGA. Nous ne manquerons bien entendu pas de vous guider vos premiers pas dans le monde des FPGA à l’aide d’un cours « s’étalant » sur plusieurs numéros à venir.
La carte d’expérimentation permet d’utiliser la FPGA à différentes fins. Comme le montre le tableau des caractéristiques, cette carte est dotée des embases de connexion les plus modernes.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Extra info, Update
Hello, j’ai jeté un coup d’oeil rapide à la platine d’expérimentation FPGA. Parfait la présence d’un port USB, mais il faudrait également qu’il soit connecté correctement. Pour le mode full speed on travaille avec une résistance pull-up de 1,5 k? tirée vers le +3,3 V (est correct), pour le mode low speed c’est à nouveau une résistance pull-up de 1,5 k? tirée vers le +3,3 V qu’il faut utiliser (pas une résistance pull-down !!!). Le schéma est indubitablement faux. Il manque en outre une ligne de détection (Sensing) de l’activation du port USB (USB-Power). Les spécifications USB disent sans la moindre ambiguïté que la 1,5 k? ne doit être active que lorsque la ligne d’alimentation (Power) est alimentée par le hub en amont. Dès la disparition de la tension d’alimentation la pull-up doit être désactivée. Si l’on ne respecte pas ce petit détail, il y a toujours des problèmes d’énumération difficilement identifiables avec différents hubs et sets de puces. (j’en sais quelque chose de par mon expérience en tant que concepteur USB depuis de nombreuses années.

Salutations, Maik Otto, Ing. Dipl.

Il nous faut reconnaître que Maik a raison :-(. La résistance pull-down doit être remplacée par une pull-up. Ceci implique de remplacer le FET T7 par un FDV302Pet de relier la résistance R49 au +3,3 V au lieu de la masse.

Nous avons pu effectuer cette modification à temps de sorte que toutes les platines de la carte d’expérimentation FPGA ont été corrigées.
Chargement des commentaires