• catégorie : Mesure & test
  • Publié en 7/2008 à la page 19
Présentation de l'article

Redresseur actif

Utiliser des diodes comme redresseur est à la fois pratique, simple et bon marché, mais cela se paie toujours par une perte de tension et donc aussi de puissance. S'il s'agit d'une diode au silicium classique ces pertes sont de l'ordre de 0,7 à 1 W par ampère, dans le cas d'une diode Schottky elles atteignent toujours encore quelque 0,4 à 0,5 W/A. Avec un pont de redressement ces pertes doublent vu qu'il circule toujours du courant par deux de ses branches.
Cette constatation entraîna, voici deux ans, le développement d'un redresseur actif à base de commande de FETMOS de puissance, projet de Wolfgang Schubert publié dans le numéro double de 2006. Cette électronique à base d'un quadruple amplificateur opérationnel et de 4 FETMOS était parfaitement symétrique et constituait un redresseur en pont à tension de seuil très faible.
Après quelques remarques à son sujet dans le Forum d'Elektor, l'auteur s'y intéressa de plus près pour constater que le TL084 utilisé n'allait pas suffisamment vers le plus ou le moins, ce qui empêchait les FET de décommuter proprement.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires