• catégorie : Alimentations
  • Publié en 7/2008 à la page 58
Présentation de l'article

Petite alimentation de laboratoire

L'électronicien retrouve toujours le moment excitant où il va mettre sous tension pour la première le circuit assemblé au prix de tant d'efforts. Une bonne alimentation avec limitation d'intensité réglable est naturellement ce qui convient le mieux.
Malheureusement les alimentations avec de bonnes caractéristiques de régulation sont chères et la construction maison n'est pas simple non plus. Beaucoup d'alimentations actuelles sont des produits bon marché basés sur des régulateurs à découpage qui délivrent bien un maximum de courant, mais accusent aussi une forte ondulation résiduelle. De gros condensateurs à la sortie (qui se déchargent en cas de défaut dans le circuit à tester) et des dépassements de la régulation sont d'autres caractéristiques regrettables.
L'alimentation de laboratoire présentée ici offre pour de petites charges une solution simple et maîtrisable, avec des composants standard et toutes les propriétés des « grandes sœurs ». Côté entrée, il faut une tension de 18 à 24 V, fournie par exemple par une l'alimentation d'un vieil ordinateur portable. On évite ainsi un transformateur et un filtrage coûteux. La tension négative auxiliaire n'est pas nécessaire non plus, néanmoins la tension de sortie est réglable presque jusqu'à zéro.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires