• catégorie : Mesure & test
  • Publié en 7/2008 à la page 89
Présentation de l'article

MLI à composants discrets

Les asservissements de vitesse de moteur à courant continu utilisent souvent des signaux PWM (MLI). On peut produire ces signaux analogiquement (p.ex. avec un circuit de base de temps NE555) ou numériquement. La production numérique de signaux MLI est souvent à la charge des modules de base de temps des microcontrôleurs. Si l’on souhaite se passer d’un tel composant, il est possible de recourir à une logique discrète. Le montage proposé ici produit ainsi deux signaux MLI de 15 niveaux chacun à partir d’une grandeur d’entrée de 8 bits. La production de ces huit bits dépend bien sûr de l’application. On peut imaginer qu’elle est due à une carte d’extension de PC ou, également, à un port de 8 bits libre d’une unité centrale sans unité MLI ou au port d’imprimante d’un ordinateur.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires