• catégorie : Électronique
  • Publié en 7/2008 à la page 102
Présentation de l'article

Bascule magnétique

Bascule magnétique
La sensibilité d’un contact à lames souples peut être influencée en approchant (avec précaution) un petit aimant. Un contact à lames souples fait aussi preuve d’une hystérésis prononcée : il existe une différence marquée entre l’intensité du champ d’enclenchement et celle du champ de déclenchement.
Ces deux caractéristiques permettent de réaliser un élément à 2 états stables – bref une bascule. Il suffit de placer un petit aimant à proximité immédiate du contact en ampoule.
La mise en œuvre est toutefois un brin plus compliquée : il faut déterminer la distance optimale à une fraction de millimètre près. Mais, si cela réussit, on dispose d’un élément commutable par champ magnétique. Un deuxième aimant ou un petit enroulement fera l’affaire. L’état de commutation est stable sans autre dépense d’énergie.
Il était malgré tout impossible d’atteindre un état de commutation symétrique. On a fait appel à un deuxième aimant tournant monté à une distance légèrement supérieure. En tournant avec précaution le deuxième aimant, on peut ajuster le comportement de commutation dans une plage étendue. On parvient à une mise au point parfaite du comportement bistable.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires