Présentation de l'article

Bits récalcitrants

LABOratoire

Bits récalcitrants
Lors des essais sur un projet, une chose étrange s’est produite. Le terminal montre des absurdités, mais on distingue exactement le mot « Elektor » en ASCII sur l’analyseur logique, lequel indique aussi que l’UART travaille à 4800 bauds au lieu du rythme que j’avais programmé, c’est du moins ce que je pensais, à 19200 bauds, avec un facteur 4 d’écart, donc. La modification que j’avais introduite au préalable dans mon code, c’était précisément un quadruplement de la fréquence d’horloge du dsPIC. La conclusion à en tirer s’imposait d’elle-même, la vitesse de transfert n’avait pas été prise en compte. Mais pourquoi ?
Le téléchargement de ce magazine est réservé aux visiteurs enregistrés.
Identification | Inscrivez-vous maintenant !
Produits
Chargement des commentaires