• catégorie : Miscellaneous Electronics
  • Publié en 5/2015 à la page 76
Présentation de l'article

partager

partager
J’avais 14 ans lorsqu’on nous a annoncé l’imminence de l’apocalypse numérique : le « bug de l’an 2000 ». Ce bug était lié à la représentation des années sur seulement deux chiffres, un codage choisi par souci de simplification et parce que, dans les années 60, le moindre bit de mémoire coûtait cher !
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires