Banc d'essai : Touch Board Pro Kit

19 octobre 2017, 10:00
Touch Board Pro Kit Elektor
Touch Board Kit avant déballage
Le Touch Board Pro Kit vous arrive dans un joli carton de la taille d'un gros livre. Quand je dis gros livre, c'est 500 pages au moins. Pas de panique, cette précision livresque n'est là que pour donner une idée du volume du paquet, pas pour effrayer, au contraire. Ce kit donne envie de s'y mettre de suite. Il s'adresse aux personnes créatives, désireuses d'innover avec des moyens électroniques en privilégiant l'ouïe et le toucher. Ceci concerne aussi bien des électroniciens que des éducateurs, des concepteurs industriels que des artistes, des pros autant que des amateurs.

Interfacer pour une interactivité immédiate

Comme le nom du kit l'indique, il marie électronique programmée (Atmel ATmega32U4) et toucher, pour une interactivité immédiate : « Make interactive projects in no time, whether you’re a designer, engineer, or creative. » précise le sous-titre de la notice.

Ça ne vient ni des États-Unis ni de Chine, mais de Londres. La société Bare Conductive travaille sur cette electric paint ou encre conductrice qui permet de tracer des circuits électr(on)iques sur des supports hétérodoxes. Il est donc logique que notre kit (cliquez sur les photos pour agrandir) contienne – d'abord mais pas seulement – de la peinture conductrice, en tube et en pot, un rouleau de ruban de cuivre autocollant et des capteurs imprimés.
Si comme moi vous imaginez facilement à quoi servent l'encre et le ruban adhésif de cuivre, les A5 Printed Sensors vous laissent sans doute perplexe.

Ces A5 Printed Sensors
Touch Board Kit après déballage
 sont simplement des feuilles de papier sur lesquelles sont déjà imprimés, au moyen évidemment de cette fameuse encre conductrice, des réseaux de lignes géométriques (photo ci-contre). On en découvre l'usage plus tard, en expérimentant.

L'encre conductrice est une espèce de peinture à l'eau, non-toxique, qui permet de créer des pistes, des contacts, des interrupteurs etc., sur toutes sortes de matériau, du verre au tissu en passant par la peau et le carton. Comme une peinture ordinaire, elle s'applique facilement avec toutes sortes de pinceaux, au pochoir, en sérigraphie ou directement avec le tube. Son séchage est assez rapide.

Résistance de surface

Il faut tenir compte de limitations imposées par la résistance intrinsèque de ce conducteur un peu particulier. Plus élevée que celle de nos conducteurs habituels, elle s'accommoderait mal de courants de forte intensité. La plage de tension continue recommandée ne dépasse pas 12 Vcc, mais est-ce une restriction ? 
Il est intéressant de noter aussi que la résistance de la peinture conductrice (55 Ω/carré et 32 Ω/carré) ne se comporte pas par rapport à l'aire de la couche peinte de la même manière que la résistance d'un matériau ordinaire le fait par rapport à ses dimensions. Ceci peut mener à des expériences intéressantes ; le sujet est bien décrit (en angliche) dans les notes d'application.

Couleur et rigidité

Screen-printing
Panneau signalétique fait de pistes
et de symboles sérigraphiés à l'aide de
l'encre conductrice.
On retiendra enfin qu'en plus des fonctions conductrices, la résistance d'une telle encre (ou peinture) conductrice lui permet de servir aussi à des fonctions potentiométriques.
Sa flexibilité mécanique variera avec l'épaisseur de la couche, son homogénéité et la nature du support.

La couleur de l'encre est noire, mais, une fois sèche, elle peut être recouverte par une peinture acrylique ordinaire, de couleur différente, qui pourra faire office d'isolant entre couches d'encre conductrice. Voilà qui ouvre des horizons illimités (mais pas celui de l'impression à jet d'encre).
 
Chargement des commentaires
articles apparentés