Rédaction Web

Restez calme au volant grâce à votre voiture

3 avril 2014, 09:00
Restez calme au volant grâce à votre voiture
Restez calme au volant grâce à votre voiture

Il est moins grave de perdre le contrôle de soi au volant que de perdre le contrôle du véhicule lui-même. Il vaut mieux cependant éviter les écarts de tempérament. Et si nous donnions à nos voitures le pouvoir d’un certain contrôle sur leur conducteur ? Différents constructeurs automobiles et groupes de recherche travaillent sur la reconnaissance faciale, pour permettre aux voitures de « lire » les émotions et le niveau de vigilance du conducteur et de proposer si nécessaire des réponses adéquates.

Une équipe d’étudiants en ingénierie de l'Université de Waterloo (Canada), a développé une technique de reconnaissance des expressions de la rage au volant. Celle-ci repose sur les données de trois capteurs qui mesurent le rythme cardiaque du conducteur, la pression exercée par ses mains sur le volant et l'expression de son visage. Ainsi, quand le seuil d’agressivité est détecté, la voiture pourrait sélectionner automatiquement votre chanson apaisante préférée ou diffuser un message calmant préenregistré avec la voix d’une personne chère. Elle pourrait également commander l’ouverture d’une fenêtre, la mise en marche de l’air conditionné ou celle du système de massage intégré dans le siège.

Le groupe PSA collabore avec des chercheurs de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse) pour créer un système de surveillance du visage du conducteur. Les images sont analysées en temps réel par un algorithme qui examine certaines zones du visage pour en déduire une émotion. Le taux de reconnaissance en conditions réelles atteint actuellement 85 %. Les chercheurs explorent la possibilité de capter l’émotion du conducteur même de profil, lorsqu'il a la tête tournée. Un algorithme plus précis est à l’étude, qui pourrait « se familiariser » avec un conducteur pour mieux détecter ses émotions. Des systèmes de ce type pourraient être opérationnels d’ici deux ans.

D’ici là, restez calme au volant.

Chargement des commentaires
articles apparentés