Elektor Team

Des amplis-op dans des microcontrôleurs

10 décembre 2013, 14:38
Des amplis-op dans des microcontrôleurs
Des amplis-op dans des microcontrôleurs

Le monde des microcontrôleurs est traditionnellement celui de la logique. L’analogique y fait de plus en plus d'incursions avec les convertisseurs analogique/digitaux et, plus rarement, digitaux/analogiques. Microchip vient bousculer quelque peu ces principes avec un nouveau membre de la célébrissime famille des PIC 16.

En effet, ce sont de véritables amplificateurs opérationnels qui font leur apparition dans le PIC 16F570. Par véritables, il faut comprendre que ce sont deux amplificateurs opérationnels bien réels qui sont présents dans le circuit, et que l’utilisateur a accès à leurs entrées et sorties via des broches dédiées sur le boîtier. Ils ne sont donc pas cantonnés, comme cela a pu être le cas par le passé dans certains autres circuits, à des fonctions de suiveurs ou bien encore de comparateurs.

Même si, pour l’instant, ils ne sont que deux à être intégrés, leur but est de simplifier au maximum la réalisation de nombre d’applications où un minimum de traitement analogique des signaux, délivrés par exemple par des capteurs à sorties analogiques, est nécessaire.

Ce circuit étant encore très récent, sa fiche technique préliminaire ne donne pas les caractéristiques complètes de ces amplificateurs mais on sait déjà qu’ils offrent un produit gain bande passante de 3 MHz. Cela ne fait pas d’eux des foudres de guerre mais suffit pour traiter convenablement des signaux analogiques pas trop rapides.

Le 16F570 dans lequel ils sont intégrés appartient quant à lui à la famille des PIC « mid-range » et propose par ailleurs : 24 lignes d’entrées/sorties parallèles, un timer 8 bits, un convertisseur analogique/digital 8 bits à 8 entrées, deux comparateurs analogiques, 64 octets de RAM, 2 kilo mots de 12 bits de mémoire de programme ainsi bien sûr que tout ce qui a déjà fait le succès de la famille PIC16 (oscillateur d’horloge interne, programmation en circuit, etc.).

Cerise sur le gâteau pour tous les amateurs électroniciens, outre les désormais classiques boîtiers CMS, ce circuit est également proposé dans un classique boîtier DIP, manipulable aisément par de « gros » doigts !

Chargement des commentaires
articles apparentés