Thomas Scherer

Des interférences radio émises par les ampoules à LED ?

10 octobre 2017, 08:37
Des interférences radio émises par les ampoules à LED ?
Des interférences radio émises par les ampoules à LED ?
Le Club des radioamateurs allemands (Deutscher Amateur-Radio-Club ou DARC) a publié un communiqué de presse pour avertir que les ampoules à LED grand public pouvaient être la source d'interférences électriques. Le succès croissant de ces lampes a engendré une augmentation notable des signalements d'interférences radio, voire d'interruptions des services radio et même de médiocre réception de la TNT. Selon eux, les responsables sont les États qui ignorent les réglementations CEM applicables en matière d'interférences électromagnétiques (EMI) émises par les lampes à LED (qui produisent des parasites électriques)...

Selon le DARC, la recommandation définie par la réglementation CEM a purement et simplement été ignorée. En conséquence, les éclairages à LED actuellement en vente et utilisés produisent des interférences RF notables sur un vaste spectre. Sur son site, la station allemande Bavaria Radio a aussi mis l'accent sur ce problème. Les lampes à LED utilisent une alimentation à découpage intégrée pour alimenter les LED à partir de la tension élevée du secteur. Ces alimentations peuvent produire des interférences RF sur un vaste spectre électromagnétique à cause de l'absence de lissage des fronts raides de commutation. Il y a aussi des « transformateurs électroniques » pour les lampes halogènes BT et les systèmes d'éclairage à LED BT qui utilisent les mêmes techniques de conversion de tension, et ces derniers sont souvent reliés aux lampes avec des liaisons de grande longueur qui se comportent comme des antennes. De tels produits de qualité douteuse devraient être retirés du marché. En outre, en environnement urbain nous sommes aussi témoins de l'utilisation croissante de grands panneaux publicitaires à LED, de l'implantation croissante de feux routiers à LED, etc.

La mauvaise qualité de réception observée par certains auditeurs radio les a conduits à montrer du doigt le fabricant de leur récepteur. Le ministère responsable du gouvernement allemand a sous-estimé le problème, en postulant que la plupart des auditeurs utiliseraient le câble ou le satellite qui exploite des signaux numériques mieux immunisés contre les perturbations. Les critiques du DARC visent le gouvernement allemand actuel qui, dans la procédure législative, a rejeté les recommandations d'une étude d'experts indépendants. Selon le DARC, la politique actuelle du gouvernement fédéral viole la loi internationale et la charte de l'EU.

 
Chargement des commentaires
articles apparentés