Eric Bogers

Enceintes intelligentes sur écoute

1 mai 2019, 11:54
Enceintes intelligentes sur écoute
Enceintes intelligentes sur écoute
Lorsqu'en 1948/1949 George Orwell écrit sa dystopie futuriste 1984, les assistants personnels  Alexa et consorts, enceintes dites intelligentes d’Amazon, Google et Apple, n'existent pas encore. Aujourd'hui présentes dans d'innombrables foyers, elles sont en permanence à l'écoute du petit mot magique nécessaire pour les activer, puis réagissent à des commandes vocales ou à des questions en effectuant l'action correspondante ou en donnant la réponse correcte. Et tout cela de manière totalement anonyme et informatisée, sans aucune intervention humaine. Vraiment ?

Oreilles indiscrètes

C'est tout du moins ce que l'on a bien voulu nous faire croire. C’était sans compter sur le site d'information Bloomberg qui vient de découvrir qu’Amazon, Apple et Google, fournisseurs de ces produits, avaient tous des employés chargés d’écouter les enregistrements vocaux des utilisateurs sur les enceintes intelligentes et les applications à commande vocale. Ces entreprises affirment que ces écoutes sont peu fréquentes et n’ont pour objectif que d'améliorer la reconnaissance vocale.
Les réactions à cette révélation semblent cependant indiquer que nombre d'utilisateurs ignoraient complètement qu'ils étaient écoutés.

Alexa

Les journalistes de Bloomberg ont recueilli les témoignages d’employés chargés d'écouter les enregistrements sonores des enceintes Amazon Echo et du service Alexa. D'une manière générale, ces enregistrements sont transcrits pour améliorer la reconnaissance vocale des systèmes Amazon. Ils sont reliés à un numéro de client, au prénom de l'utilisateur et au numéro de série de l'appareil Echo concerné. Cependant, un certain nombre d'employés ont indiqué à Bloomberg avoir également échangé entre eux des extraits amusants dans une salle de discussion interne.

Viol présumé

Cependant, les employés ont également témoigné avoir entendu des extraits alarmants, notamment, dans un cas, la possibilité d'un viol. Leurs collègues leur ont indiqué qu'intervenir dans de tels cas n'était pas du ressort d'Amazon...

Paramètres

Avec l'appareil Amazon, il est impossible d'éviter que des enregistrements soient faits et qu'ils soient écoutés à votre insu par des employés, mais vous pouvez indiquer que ces données ne peuvent pas être utilisées pour le « développement de nouvelles fonctions ». Vous pouvez écouter des enregistrements antérieurs et les effacer.
Apple indique que les enregistrements effectués avec Apple Siri sont liées à un numéro d'identification aléatoire qui empêche de remonter jusqu'à l'utilisateur. Les fichiers correspondants sont effacés au bout de six mois. Sauf que vous ne pouvez pas écouter ou effacer vous-même vos « propres » enregistrements.
Avec Google, il est possible de relire les enregistrements et de les effacer à partir de la page Mes Activités. Il est également possible de désactiver complètement l'enregistrement de la voix et du son.

Conclusion

Même ceux qui n'ont pas lu l'ouvrage de George Orwell ont probablement une idée de la signification de l'expression « Big Brother vous regarde ». Cette prédiction est partiellement vraie : Alexa et consorts, alias « Big Sister », gardent un œil sur nous... Et même si cela se justifie pour améliorer la technologie, cette pensée n’en reste pas moins déplaisante.

Source : BBC
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés