Thomas Scherer

La guerre des étoiles sur Terre

12 avril 2017, 12:53
Présentation d'un canon à laser de 60 kW embarqué sur véhicule militaire blindé destiné aux forces armées américaines. Illustration : Lockheed Martin
Présentation d'un canon à laser de 60 kW embarqué sur véhicule militaire blindé destiné aux forces armées américaines. Illustration : Lockheed Martin
Début mars, le fabricant d'armement Lockheed Martin a présenté un canon à laser monofaisceau d'une puissance de 58 kW, ce qui constitue un nouveau record mondial pour ce type de laser. Plus précisément, Lockheed Martin s'apprête à livrer ces systèmes à laser au commandement de l’US Army Space and Missile Defense, qui doit poursuivre les essais.

Le système à laser de Lockheed Martin appartient à la classe des lasers à fibres optiques. Le principe est astucieux : des fibres optiques en verre transmettent la lumière émise par de multiples sources distinctes, qui peuvent donc être facilement refroidies, pour former un faisceau unique très puissant. Par définition, cette technique est extensible et il est possible d'ajouter autant de sources que nécessaire pour constituer un faiceau atteignant la puissance désirée. Le Ministère de la Défense des États-Unis est à l'origine de ce développement au travers du projet Robust Electric Laser Initiative.

La caractéristique la plus importante pour l'intérêt tactique d'un système à laser, c'est sa compacité. Et justement, un véhicule militaire peut embarquer un tel système, par ailleurs fiable et opérationnel. Lockheed Martin a ainsi réussi à fabriquer une unité laser qui se situe très près de la limite de diffraction. Cela signifie qu'il est très proche de la limite physique théorique de concentration de l'énergie en un point donné. L'efficacité de la conversion d'électricité en énergie du faisceau laser atteint une valeur élévée de 43 %. Les canons à laser complèteront les futures armes cinétiques à distance dans les tâches comme l'élimination d'essaims de drones, d'un grand nombre de roquettes ou d'obus de mortier. Ils sont aussi particulièrement adaptés à la protection d'équipements civils sensibles comme les centrales nucléaires et d'autres infrastructures vitales.
 
Chargement des commentaires
articles apparentés