Elektor Team

Le corps humain comme canal de communication sécurisé

10 décembre 2013, 14:38
Le corps humain comme canal de communication sécurisé
Le corps humain comme canal de communication sécurisé

La technique BodyCom de Microchip utilise le corps humain comme canal de communication à basse consommation, de courte portée et à faible débit, pour une connexion sécurisée dans des applications sans fil. Elle supporte l’authentification bidirectionnelle pour le cryptage. Elle augmente l’autonomie des batteries en éliminant la présence d’un émetteur/récepteur sans fil ou de champs inductifs haute puissance. Le kit de développement BodyCom et sa plateforme de développement gratuite V1.0 sont disponibles avec une bibliothèque gratuite de logiciels qui fonctionnent avec plus de 900 microcontrôleurs PIC de 8, 16 et 32 bits.

L'absence d’antenne RF simplifie la conception du circuit et, par conséquent, allège la facture. BodyCom est activée par un couplage capacitif avec le corps humain. Le système démarre ensuite les communications bidirectionnelles entre un contrôleur centralisé et une ou plusieurs unités sans fil. Pour de nombreuses applications, une communication sans fil sécurisée est vitale, or il n’y a pas de canal plus sécurisé que celui du corps humain. BodyCom permet d’éviter “l’attaque par relais”, problème typique des systèmes d'accès sécurisés des véhicules sans clé (PKES).

 

Exemples d’applications : contrôle d’accès, systèmes de sécurité, verrouillage de porte domestique/industrielle, portes pour animaux ; sécurité et protection corporelle : mise en/hors service d’appareils, d’outils, d’armes à feu et de systèmes informatiques ; appareillage médical : surveillance de patient, accès aux chambres d'un hôpital ou traçabilité d’un appareil ; électronique grand public : gestion de profil pour les consoles de jeu et appareils d’entrainement.

Chargement des commentaires
articles apparentés