Rédaction Web

Micromoteurs C.C. pour applications puissantes

20 février 2014, 00:00
Micromoteurs C.C. pour applications puissantes
Micromoteurs C.C. pour applications puissantes

La nouvelle série de micromoteurs C.C. de Faulhaber a tout ce qui est nécessaire dans des applications de puissance exigeantes et se base sur le concept éprouvé de leur gamme CR avec commutation graphite. La grande puissance de l'entraînement compact est obtenue avec un aimant en néodyme, très puissant, et un bobinage à teneur élevée en cuivre de son rotor.

Sur des systèmes robotisés autonomes, des orthèses et exosquelettes électromécaniques et ou dans des outils puissants tels que des sécateurs électriques, une dynamique et un couple élevés disponibles dans un volume très restreint sont des impératifs. Outre sa densité de puissance sans pareille (couple nominal volumique), sa grande efficacité est une valeur ajoutée de la série 3890…CR. Le système de commutation est conçu pour une longévité élevée, même sous une charge extrême. Grâce au rotor sans noyau, le synchronisme est précis et sans couple résiduel, et la consommation minimale. 

 

Les nouveaux moteurs C.C. standard de la série 3890…CR sont disponibles avec les tensions nominales de 18 V, 24 V, 36 V et 48 V. Leur couple continu atteint 224 mNm. Les couples intermittents, requis dans de nombreuses applications, sont nettement supérieurs. Avec des régimes au ralenti d'à peine plus de 5 000 rpm, les moteurs se combinent avec des réducteurs de précision de Faulhaber. Pour un positionnement et une régulation précis de la vitesse, il est possible de combiner l'entraînement avec des codeurs optiques des séries HEDx, en standard en ajoutant un codeur à trois voies IE3‐1024 (L) ou en option.

Le couple à l’arrêt du moteur est de 30 mNm, ce qui est très élevé par rapport à sa petite taille. Ses performances lui permettent de s’affranchir d’un réducteur pour  fonctionner en entraînement direct, éliminant ainsi tout jeu mécanique. Cela lui permet également de garder sa position avec un minimum de consommation de courant et une élévation thermique quasi nulle.

Chargement des commentaires
articles apparentés