Elektor Team

Pas de veine(s), accès refusé

10 décembre 2013, 14:37
Pas de veine(s), accès refusé
Pas de veine(s), accès refusé

Le nouveau dispositif de contrôle d’accèsBiovein permet l’identification biométrique digitale, c'est-à-dire à partir du réseau veineux du doigt ! Développée par la société Easydentic en partenariat avec Hitachi sur la base de sa technique Finger Vein, ce nouveau procédé s’affranchit des contraintes imposées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) aux dispositifs de contrôle d’accès à partir de l’empreinte digitale. En effet, afin de préserver les libertés individuelles de l’utilisateur, la CNIL avait retoqué l’utilisation d’un support (badge) porteur des données personnelles pour l’utilisation de lecteurs biométriques basés sur la technique de l’empreinte digitale. A contrario, la technique Finger Vein, permet l’identification des personnes par la reconnaissance du réseau veineux du doigt. Il suffit de poser son doigt sur un capteur. Elle est qualifiée par la CNIL de technique « sans trace ».

 

Cette autorisation unique de la CNIL constitue une révolution pour le marché français du contrôle d’accès et de la sécurité des entreprises. La reconnaissance biométrique devient utilisable par toute entreprise pour sécuriser ses accès et les contrôler en toute transparence sans demande d’autorisation préalable (exclusivité du marché français). Le contrôle d’accès biométrique va non seulement être libéralisé et simplifié, mais également élargi à des secteurs qui ne pouvaient utiliser la technologie des empreintes digitales pour des raisons légales ou techniques (doigt sale ou abîmé).

 

Chargement des commentaires
articles apparentés