Tous les articles de Mike Simpson
Colossus Jr.
1 octobre 2005 par Mike Simpson

Colossus Jr.

La cryptographie ne concerne pas seulement le secret, elle a un autre usage, qui consisterait plutôt à garder les choses « à l’air ». Cet autre usage, qui relève à juste titre du « tout sécurité », est celui du « sceau électronique » outil d’authentification des informations, permettant de vérifier qu’elles n’ont pas été falsifiées voire d’empêcher leur falsification.Lorsque des informations enregistrées orientent les décisions, financières, en particulier, la tentation est grande de les falsifier. Une falsification peut dissimuler un oubli fâcheux ou, simplement, rendre la lecture d’un rapport plus agréable, elle peut également faire gagner un contrat lucratif ou cacher une erreur fatale. Garder les informations secrètes est une piètre solution. Elles peuvent être nécessaires pour décider sur le terrain au jour le jour, voire minute par minute.Cet article vous propose un sceau électronique, un outil qui prélève des données collectées par un système d’enregistrement chronologique et examine un code d’authentification (le sceau) produit par l’enregistreur pour vérifier qu’elles n’ont pas été modifiées. La figure 1 présente un exemple de système qu’un tel sceau peut intéresser. Le changement ou le déplacement d’un seul caractère modifie le code dont la production demande une clé cachée et inaccessible sur l’enregistreur et sur le sceau électronique.Le sceau s’appelle « Colossus Jr. » en souvenir de Tommy Flowers et de ses collègues du laboratoire de recherches GPO de Dollis Hill. Colossus est le nom de l’ordinateur qu’ils ont fabriqué pour casser les codes nazis, ceux des machines de chiffrement de Lorenz et d’autres (plusieurs versions d’Enigma, par exemple).
Lire plus...
TÉLÉCHARGEMENT pour les MEMBRES