• catégorie : Domestique
  • Publié en 4/2000 à la page 0
Présentation de l'article

Stimulateur musculaire électronique

Avec programmes de traitement

Stimulateur musculaire électronique
Nous vous présentons ici la version à réaliser soi-même d’un appareil que l’on trouve, sous diverses formes, chez les physiothérapeutes et autres instituts de massage. Il génère un train de stimuli électriques destinés, comme l’indique leur nom, à stimuler les muscles. L’intensité et la durée des « picotements » sont ajustables, la sécurité d’utilisation de cet appareil ayant eu droit à une attention spéciale.S’il vous est arrivé d’entrer dans la pratique d’un physiothérapeute ou d’un masseur s’occupant de sportifs de haut niveau, vous n’aurez pas manqué d’être surpris par le nombre d’appareils, apparemment complexes, meublant la pièce. Dans ce secteur aussi et dans celui de l’électrotechnique en particulier, la technique moderne a fait une entrée remarquée, devenant quasiment indispensable.L’un des appareils très utilisé par cette guilde est le stimulateur musculaire; s’il en existe de toutes sortes et de diverses dénominations, leur principe est essentiellement le suivant : on pose, sur une partie quelconque du corps, assez près l’une de l’autre, une paire d’électrodes et l’on y fait circuler un courant pulsé. Ceci dans le but de stimuler les muscles se trouvant sur le trajet du courant entre les 2 électrodes.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Résistances :
R1,R4 à R12,R15,R16 = 1 k?
R2,R3,R14 = 4k?7
R13 = 22 k?
R17 = 10 k?
P1 = 50 k? lin.
Condensateurs :
C1 = 100 nF
C2 = 10 µF/63 V radial
C3,C4 = 33 pF
C5 = 47 µF/25 V radial
C6,C7 = 100 µF/16 V radial
Semi-conducteurs :
D1 à D4 = LED 3 mm rouge à haut rendement
D5 = 1N4001
D6 = 1N4148
D7,D8 = diode-zener 39 V/400 mW
T1,T2 = BUZ11 (BUZ10,BUZ100)
T3 = BD140
IC1 = 89C2051-12PC (programmé EPS 000041-41)
IC2 = 7805 (ou LM2940T-5, 4805)
Divers :
S1 à S4 = touche Digitast
S5 = inverseur unipolaire
Tr1 = transfo de sortie 100 V 0-4-16 ?/20 W (Conrad/Monacor)
X1 = quartz 12 MHz
LD1,LD2 = HD1131 O
boîtier : 160x95x61 mm (de TEKO par exemple)
PC1 à PC4 = mini-embase banane
Chargement des commentaires