• catégorie : Modélisme
  • Publié en 10/2000 à la page 0
Présentation de l'article

Digital Railrunner (2)

Pilotage de réseaux ferroviaires par PC

Digital Railrunner (2)
Dans le premier article consacré à ce projet nous vous avons présenté ce projet sous ses aspects généralités et électronique. Nous allons, dans le présent article, en voir les aspects logiciel, réalisation et, le plus important, mise en oeuvre.Le logicielComme nous le disions plus haut, nous avons également besoin, outre de la présente électronique, d’un PC sur lequel est installé et tourne, sous Windows, le programme requis. Nous n’avons pas prévu, de manière à ne pas compliquer l’ensemble du système, de régulateurs manuels. Les exigences sont si faibles que pratiquement n’importe quel PC est en mesure de remplir cette tâche de pilotage. Il en va de même en ce qui concerne la version de Windows requise. Même une version 3.1 antique de ce système d’exploitation convient parfaitement. Signalons au passage qu’il est possible de piloter le réseau par le biais du clavier. L’expérience nous a appris qu’une fois que l’on s’est habitué aux combinaisons de touches à utiliser, la commande du système est extrêmement simple et rapide.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Résistances :
R1,R2 = 560 ?
R3,R4 =1?5/5 W
R5,R6 = 10 k?
R7 = 2k?2
R8 = réseau de 4 résistances de 10 k? en SIL9, 1 commun
R9 = 22 k?
R10 = 47 k?
R11 = réseau de 8 résistances de 10 k? en SIL9, 1 commun
Condensateurs :
C1,C2 = 2 200 µF/40 V radial ou C3 = 4 700 µF/35 V axial
C4 = 220 nF MKT
C5,C6 = 15 nF MKT
C7 = 10 µF/16 V
C8 = 1 nF MKT
C9 = 10 nF
C10,C11 = 100 nF céramique
Semi-conducteurs :
B1 = KBPC601 (pont 6 A, International Rectifier)
D1 = LED 3 mm rouge
D2 = LED 3 mm verte
D3 = diode zener 5V6/400 mW
T1 à T3 = BC547B
IC1 = L6203 (ST Microelectronics)
IC2 = 4001
IC3 = ULN2803A (Sprague)
IC4 = MC145026 (Motorola)
Divers :
S1,S2 = bouton-poussoir à contact travail (tel que, par exemple, Diptronics DTS-6XX)
CON1 = embase sub-D à 25 contacts mâle encartable
JP1 = embase autosécable à 1 rangée de 3 contacts avec cavalier de court-circuit ou inverseur unipolaire
radiateur pour IC1 (une plaquette d’aluminium de 2 mm d’épaisseur minimum pliée à l’équerre
Optionnel :
transformateur d’alimentation de 15 V/5 A en remplacement du transformateur de Märklin
Chargement des commentaires