• catégorie : Microcontrôleurs
  • Publié en 11/2002 à la page 0
Présentation de l'article

Pico-API

Microcontrôleur ou automate programmable ?

Pico-API
Depuis toujours ces 2 modes de pilotage ont été très proches l’un de l’autre. Avec la variante proposée dans cet article les différences deviennent encore plus floues. Pico-API (API pour Automate Programmable Industriel) ne requiert que des composants standard, les outils de développement de programme nécessaires sont disponibles gratuitement au téléchargement depuis Internet pour une utilisation non-commerciale.Il n’en reste pas moins que l’on fait souvent la différence entre les automates programmables (aussi connus sous l’acronyme PLC pour Programmable Logic Controller et en RFA sous celui de SPS pour SpeicherProgrammierbar Steuerung = automate à mémoire programmable) industriels et ceux qui ne le sont pas. La première caractéristique de ce type de matériel destiné à l’industrie est qu’il travaille, en règle générale, à une tension de 24 V. À cela s’ajoute que ces installations sont extrêmement robustes et protégées contre une inversion malencontreuse de polarité de la tension d’alimentation, les crêtes de tension et les courts-circuits.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Extra info, Update
Dans les conditions les plus difficiles (worst case) il peut être nécessaire d’augmenter le courant à travers les LED des opto-coupleurs, ce que l’on obtient en faisant passer la valeur des résistances R19 à R25 des 10 kOhm d’origine à de l’ordre de 4kOhm 7 environ. Si cette réduction ne devait pas suffire, on pourra adopter une valeur plus faible encore et aller jusqu’à 1 kOhm environ. Signalons que nous n’avons pas rencontré de problème avec la valeur de 10 kOhm d’origine.Pour le varistor donné pour R30 de la liste des composants on pourra utiliser le type SIOV-S124K30 (EPCOS) nomenclaturé B72214S0300K101.
Résistances :
R1 à R8 = 1kOhm8
R9 à R16 = 680 Ohm
R17,R36 = réseau SIL de 4 résistances de 4kOhm7
R18 à R25 = 10 kOhm
R26 = 1 kOhm
R27 = réseau SIL de 7 résistances de 10 kOhm SIL (voire à 8 résistances)
R28 = 3kOhm3
R29 = 330 Ohm
R30 = Varistor 30 V/600 mW diamètre 15 à 17 mm tel que, par exemple, BC-Components 2322 5953006
R31 à R35 = 4kOhm7
R37 = 10 kOhm (4kOhm7)*
Condensateurs :
C1,C3,C4,C7 = 100 nF céramique
C2 = 22 p
C5 = 47 µ F/16 V axial
C6 = 47 µ F/35 V axial
Semi-conducteurs :
B1 = B80C1500modèle rond
D1 à D8,D17,D25 à D29 = 1N4148
D9 à D16,D20 à D24 = LED faible courant
D19 = 1N5407
IC1 = PIC16F84A-04/P
IC2 = 74LS151
IC3 = ULN2003
IC4 = 78L05AC
IC5 à C8 = LTV847 (Liteon), ILQ621 (Infinion) ou PC847 (Sharp)
Divers :
K1 = embase mâle à 2 rangées de 5 contacts (HE-10)
K2 à K9 = bornier à vis encartable à 3 contacts au pas de 5 mm (RM5)
K10 à K14 = bornier à vis encartable à 3 contacts au pas de 7,5 mm (RM7,5)
K15 = embase autosécable mâle SIL à 1 rangée de 9 contacts
K16 = embase autosécable mâle SIL à 1 rangée de 6 contacts
RE1 à RE5 = relais 16 A/250 V~ (Finder 40.61 bobine 12 V CC 220 Ohm, Omron G2R-1-E 12 V CC ou Schrack RP310012)
Chargement des commentaires