• catégorie : Microcontrôleurs
  • Publié en 2/2003 à la page 0
Présentation de l'article

La carte à 89S8252 Flash en jeu d'échec

Deep Evelyn – le vainqueur de notre Concours « Flash »

La carte à 89S8252 Flash en jeu d'échec
Si le sujet « Échecs sur gros ordinateurs » devait très bientôt ne plus être d’actualité (la Machine devient invincible), l’intérêt pour la programmation par ses propres soins d’un système à microcontrôleur pour le faire jouer aux échecs ne cesse de croître en raison du défi que représente l’application de règles plus strictes en raison de la faible taille du système adopté, la carte à 89S8252 Flash d’Elektor.Les automates ou ordinateurs capables de jouer aux échecs ont toujours fasciné les hommes, en particulier depuis l’automate joueur d’échecs de Maelzel. Bon nombre de nos semblables se sont essayés au défit de réaliser quelque chose qui les dépasse, certains d’entre eux ayant pris à cette occasion des chemins fort intéressants. Ainsi, Alan Turing a implémenté, avant même que n’existent les premiers ordinateurs, un programme d’échecs à base de cartes perforées, faisant lui-même office de processeur pour leur traitement.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Chargement des commentaires