• catégorie : Éducation et Information
  • Publié en 11/2003 à la page 0
Présentation de l'article

La logique numérique

Un tour d’horizon

La logique numérique
Avec le foisonnement de familles logiques, il nous a paru utile, sentiment confirmé par quelques courriers « snail » et E-mail, qu’il serait bon de faire le point des caractéristiques des plus importantes d’entre elles. Nous ajouterons un mot quant aux points d’attention requis lorsque l’on travaille avec de la logique numérique.Si, tout au début du transistor, c’était sa capacité d’amplification qui fascinait, il s’est vu devenir, au cours des ans, plus souvent utilisé en tant que commutateur. Et c’est très précisément cette fonction –numérique– qui, en fait, a constitué le point de départ de cet article : la combinaison de transistors de commutation permet d’implémenter les fonctions logiques les plus diverses; nous allons faire calculer les transistors à notre place.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Extra info, Update
Le dessin de la figure 2b est erroné. Les diodes de protection sont mal dessinées. Comme l’illustre la nouvelle version de la figure 2b jointe (à photocopier et coller sur le dessin d’origine) l’entrée doit attaquer directement les grilles des FET, l’anode de la diode du bas étant reliée à la masse, la cathode de la diode du haut étant elle reliée à VCC de manière à ce que l’entrée soit protégée tant contre les sous-tensions que les surtensions.
Chargement des commentaires