• catégorie : Électronique
  • Publié en 5/2004 à la page 0
Présentation de l'article

Projet C+ (2)

La solution

Projet C+ (2)
Un circuit aussi simple que celui présenté dans le numéro d’avril 2004 d’Elektor ne peut contredire le principe de causalité. Il n’en reste pas moins que les résultats indiqués sont réels même si étonnants.L’origine de cette histoire est la question posée par un étudiant de savoir s’il existait réellement des filtres possédant un « temps de transfert de groupe négatif ». |A cette question l’auteur dût admettre qu’il pensait que cela existait, mais qu’il n’était pas certain de ce que cela impliquait signifiait. Une recherche sur Internet (Google : negative group velocity) donna rapidement des résultats. Au Japon, le professeur Kitano a imaginé une électronique simple permettant de démontrer le temps de transfert de groupe négatif [1]. Nos remerciements les plus chaleureux à Mr Kitano qui nous a permis d’utiliser son circuit (légèrement modifié). Il a servi de base à un article. Venons-en aux faits !
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires