• Publié en 5/2005 à la page 0
Présentation de l'article

Mobile Navigation

Des capteurs pour améliorer la précision du GPS

Mobile Navigation
À pied, à cheval ou en voiture comme dit la chanson : un système de positionnement par satellite GPS (Global Positioning System) indique l’itinéraire et la position. Ces appareils ont atteint entre-temps un prix abordable. Mais les signaux des satellites ne suffisent pas toujours pour un affichage exact, que ce soit entre les façades des immeubles, dans un bois touffu ou sous terre (tunnel, métro, etc.). Des capteurs pour la navigation à l’estime peuvent améliorer les choses. Ils augmentent la précision et assurent la navigation, même en cas d’interruption de la liaison satellite.
L’offre de systèmes de navigation répondant aux conditions les plus diverses ne brille pas par sa clarté. L’intégration élevée de puces spéciales a permis de réduire les coûts de façon réjouissante au cours des dernières années. Peu importe qu’il s’agisse d’instruments de navigation pour véhicules automobiles (figure 1) ou d’appareils portatifs (figure 2). Il existe différents capteurs permettant d’améliorer la précision dans un véhicule automobile : le signal tachymétrique et les capteurs d’angle de rotation fournissent au micro-ordinateur les données nécessaires au calcul de l’itinéraire (figure 3) lorsque les signaux des satellites sont faibles ou absents. L’affichage du trajet est donc assuré. On navigue donc « à l’estime » ou par « Dead Reckoning » (calcul en cas de signal de réception « mort ») que nous abrégerons en DR. Les cartes numériques, stockées sur un CD ou dans une mémoire flash, sont accessibles par l’ordinateur de navigation. Les signaux supplémentaires des capteurs permettent de mettre l’itinéraire à jour jusqu’à ce que les signaux des satellites redeviennent pleinement utilisables.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires