• catégorie : Modélisme
  • Publié en 5/2005 à la page 0
Présentation de l'article

Programmateur DCC universel

Porte ouverte vers de nouveaux horizons

Programmateur DCC universel
Le système DCC se distingue de son concurrent (système Märklin/Edits) par une flexibilité nettement plus grande, mais aussi par la nécessité de programmer les décodeurs. La plupart des stations de commande disponibles sur le marché s’acquittent assez mal de cette tâche, en limitant bien souvent l’accès à quelques paramètres seulement.
Le programmateur décrit ici ne connaît pas ces problèmes, puisqu’il permet de lire et d’écrire les 1024 paramètres qu’un décodeur DCC peut reconnaître.
L’introduction du système « Digital » par Märklin a provoqué une véritable révolution dans le monde du modélisme ferroviaire, puisqu’il devenait enfin possible de contrôler chaque modèle réduit indépendamment des autres. Ce système était toutefois prévu initialement pour fonctionner sur le système « 3 rails » de la marque allemande, et ses possibilités étaient limitées (14 niveaux de vitesse, une seule fonction auxiliaire, pas de sens de marche prédéfini). Ces défauts furent corrigés assez rapidement, avec des décodeurs adaptés au système « 2 rails » et proposant 28 niveaux de vitesse, 4 fonctions auxiliaires et un sens de marche « absolu ». Pour parvenir à ce résultat, Märklin s’était associé à une autre société allemande, Lenz Elektronik, afin de développer un composant spécifique, le LME (pour Lenz Märklin Elektronik).
Au même moment, les ingénieurs de Lenz avaient commencé à développer un protocole spécifique, nettement plus performant (voir le tableau 1), mais qui nécessitait l’installation d’un microcontrôleur sur les décodeurs, ce qui posait de sérieux problèmes d’encombrement, les CMS n’étant pas parvenus au niveau de miniaturisation actuel.
Ce nouveau protocole intéressa au plus haut point le NMRA (National Model Railroading Association), l’Association des Modélistes Ferroviaires Américains. Le protocole fut modifié légèrement pour répondre à certaines demandes spécifiques formulées par le NMRA, puis fut rendu public sous le nom de DCC (Digital Control Command).

Logiciel : Pour utilisation non commerciale uniquement
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Extra info, Update
La nouvelle version du fichier à télécharger, 040422-11, comporte maintenant le code-source du programmateur DCC et peut être téléchargée depuis notre site. L’auteur insiste sur le fait que le code-source ne doit pas être utilisé à des fins commerciales.
Résistances :
R1 = 1 /1/2 W
R2,R5 = 2k2
R3,R7 à R9,R13 àR16 = 10 k
R4,R10 à R12 = 47k
R6 = 510 /1%
R17 = 2k7
R18 = 220
R19 = 5k6
R20 = 33
R21 = 27
P1 = ajustable 10 k
Condensateurs :
C1 = 1 000 µF/35 V radial
C2 à C5 = 100 nF
C6 = 10 nF
C8,C9 = 22 pF
C10,C13,C14 = 47 nF
C11 = 1 µF/16 V radial
C12 = 10 µF/16 V radial
Semi-conducteurs :
D1 à D8= 1N4001
D9,D11,D13 à D17 = 1N4148
D10,D18 = LED 3 mm faible courant
D12 = BAT85
T1 = BC547
IC1 = LM317
IC2 = 7805
IC3 = L293E
IC4 = LM393
IC5 = ATmega8515-8PI (programmé, EPS040422-41)
Divers :
K1 = embase HE10 à 2 rangées de 5 contacts
K4 = support SIL à 7 contacts
LCD1 = affichage LCD 2 x 16 caractères, ou affichage PLED avec éclairage ASI-G-162FS-GF-EWS/W
X1 = quartz 8 MHz (modèle bas type HC49/4H)
S1 = petit clavier matriciel de 4 rangées-3 colonnes (tel que, par exemple, Conrad RFA nr. 709840
S2 = bouton-poussoir unipolaire tel que, par exemple, DT6-O
Platine 040422-1
Embase et connecteur 16 broches pour montage de l’affichage
Chargement des commentaires