• catégorie : Mesure & test
  • Publié en 9/2005 à la page 0
Présentation de l'article

Mesurer l’aimantation (Fluxmètre)

Avec un capteur à bobine

Mesurer l’aimantation (Fluxmètre)
Comment savoir au juste si un aimant est plus fort qu’un autre ? Voici l’instrument simple à fabriquer qui peut vous le dire.
L’auteur construisait de petits ventilateurs à aimants permanents, dont certains provenaient de la récupération sur de vieux haut-parleurs. Nul n’en connaissait les caractéristiques et les résultats étaient pour le moins imprévisibles. Il lui fallait absolument trouver le moyen de déterminer, même approximativement, l’intensité du flux magnétique.
Les magnétomètres ou « gaussmètres » du commerce coûtent très cher. Ils sont construits la plupart du temps à partir de transducteurs semi-conducteurs à effet Hall et difficiles à trouver dans la gamme recherchée. Une autre méthode consiste à utiliser une petite bobine qui, lorsqu’on l’éloigne d’un champ magnétique, produit une pointe de tension proportionnelle au flux magnétique qui la traverse. Dans le temps, on mesurait l’impulsion à l’aide de galvanomètres à balistique, des instruments fort fragiles, remisés aujourd’hui dans les musées de l’histoire de la science.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Fichier Gerber

Le circuit imprimé de cet article est disponible sous forme d’un ou plusieurs fichiers Gerber. Seuls les membres de la communauté d’Elektor peuvent télécharger gratuitement ce(s) fichier(s). Avec ce(s) fichier(s), vous pouvez réaliser vous-même le circuit imprimé ou bien le faire faire.
Si vous souhaitez passer par un service en ligne, nous vous recommandons notre partenaire Eurocircuits. Nous faisons régulièrement appel à Eurocircuits pour nos prototypes et notre production en série.

Résistances :
R1 = * (100 Ohm conseillé en tant que valeur de départ uniquement)
R2,R5 = 2k7 CMS forme 0805
R3,R4 = 2,2 CMS forme 0805 (Farnell # 310-4515 pa ex.)
R6,R9 à R11 = 10 k CMS forme 0805
R7,R8 = 100 k CMS forme 0805
R12 = 1 k CMS forme 0805
R13 = 22
R14 = 39 k
P1 = ajustable 10 Ohm, Bourns type 3329H (Farnell # 345-970 par ex.)
P2 = ajustable 10 k
Condensateurs :
C1,C2 = 2µF2/25 V radial
C3,C7 = 100 nF CMS forme 0805
C4,C5 = 22 pF CMS forme 0805
C6 = 10 µF/63 V radial
Semi-conducteurs :
D1 = diode Schottky forts courants forme SOD-323, par ex. Zetex type ZHCS400 (Farnell # 301-4850)
IC1 = LP2950CZ-5.0
IC2 = MAX4130EUK-T (Maxim) forme SOT-23 à 5 broches ou MAX4122EUK-T (Farnell # 353-4169)
IC3 = PIC16F876-20/SP programme EPS040258-41 (boîtier DIP 28 broches étroit)
Divers :
K1 = embase autosécable à 1 rangée de 2 contacts
S1 = interrupteur marche/arrêt unipolaire montage châssis
S2 = double basculeur bipolaire montage châssis (+ connecteur SIL à 1 rangée de 6 contacts)
S3 = bouton-poussoir unipolaire à contact travail (optionnel)
X1 = quartz 16 MHz, boîtier HC-49/4H case
LCD1 = affichage LCD à 1 rangé de 16 caractères avec connecteur à 14 contacts
BT1 = porte-piles avec 4 piles AA de 1,5 V
boîtier 158 x 95 x 33 mm à compartiment pile pour 4 piles AA, tel que, par exemple, OKW SG155 version III (OKW # A9408338)
Platine EPS040258-1
code-source du PIC EPS040258-11
Chargement des commentaires