Présentation de l'article

Capteurs d’empreinte

Pour un projet autonome à usage privé ?

Capteurs d’empreinte
Dans ce numéro, l’article de fond sur les capteurs d’empreinte digitale vous informe sur les diverses réalisations et les possibilités d’utilisation de ces composants dignes d’intérêt. Nous nous sommes demandé dans quelle mesure un électronicien pourrait se lancer seul dans ce genre de projet. Que peut-on acheter et combien cela coûterait-il ?
Dans les catalogues des magasins d’électronique connus, on ne trouve pratiquement rien sur ce thème. En revanche, une recherche par Internet sur Google donne des résultats bien différents. Il y a quantité de sites et de documents disponibles sur le sujet et l’on trouve aussi de nombreuses offres, depuis les ensembles de démarrage, y compris des systèmes de conception de logiciel (SDK) jusqu’aux outils de développement et de support. On y trouve aussi des systèmes équipés de capteurs d’empreinte digitale, comme par exemple un portier électronique (à partir de 400 €) ou un clavier avec souris équipé d’un tel capteur (à partir de 50 €). Pourtant, quand on veut se procurer à la pièce ce genre d’article, pour une construction personnelle, c’est tout le contraire. Sur le marché allemand, nous n’avons trouvé prix et disponibilité à l’unité que chez une seule firme, Sander-electronic (www.sander-electronic.de), qui propose les capteurs Fujitsu MBF (à partir de 80 €).
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires