• catégorie : Modélisme
  • Publié en 7/2007 à la page 0
Présentation de l'article

Naq’un-pied

Naq’un-pied

Simple, à part, mais un objectif, tel était le point de départ de ce « robot ». Ou est-ce abusif que de parler de robot? Il est fait d’une roue, d’un moteur, de capteurs, d’un microcontrôleur, de LED, de piles et de « pattes ». Quand le moteur tourne, alternativement, lentement, d’un tour à gauche, puis, de même, à droite, et que les « pattes » restent plantées sur le sol plus longtemps une fois que l’autre, il se déplace un peu vers l’avant. Comme la lumière l’attire, il s’agit bien d’un robot photophile.

Voyons ses principaux composants.

Sa roue est une petite roue de caoutchouc ordinaire. Son adhérence est satisfaisante, parfois même excessive. Cette adhérence est déjà grande dans le plan de rotation mais elle l’est beaucoup plus dans un plan perpendiculaire à ce plan où elle manifeste une sérieuse résistance.

Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires