• catégorie : Domestique
  • Publié en 7/2008 à la page 16
Présentation de l'article

Témoin de chauffe pour station de soudage Weller

La station de soudage WTCP 51 de la firme Weller fonctionne selon le système Magnastat. Dans la panne, il y a une pastille magnétique. Un dispositif mécanique fait en sorte de fermer un interrupteur dans le circuit de chauffe, entre le secondaire à 24 V d’un transformateur et l’élément chauffant du fer à souder. Au-dessus d’une certaine température dite de Curie, la pastille perd son aimantation et l’interrupteur s’ouvre. L’effet est réversible. Un code gravé sur le corps de la panne indique la température de régulation. Ainsi, un 5 = 260 °C, un 6 = 310 °C, un 7 = 370 °C et un 8 = 425 °C. Avec de la soudure au plomb, on utilise d’habitude une pointe à 370 °C. En dessous de cette température, la résistance de chauffe est branchée ; au-dessus, elle ne l’est plus, de sorte que la température de la panne à souder reste constante.
Un inconvénient du système, c’est que parfois l’interrupteur Magnastat perd la tête. Pour savoir si le fer est bien en marche, il serait utile de disposer d’un témoin qui, par la même occasion, indiquerait quand il a atteint la bonne température et donc quand on peut commencer à travailler. Le présent circuit a été conçu en vue de s’insérer dans la station et compléter l’appareil d’une LED indicatrice de l’état de chauffe.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires