Présentation de l'article

Interrupteur crépusculaire fluo

Cet interrupteur crépusculaire est conçu tout spécialement pour les lampes fluorescentes. Son circuit ne compte que peu de composants et tient sur une platine de 2 x 3 cm s’il est fabriqué en CMS.
La tension du secteur est redressée par les diodes D1 à D4 et le résultat est appliqué à un circuit série composé d’une lampe fluorescente et d’un thyristor. De jour, le thyristor ne reçoit pas de courant sur sa gâchette et la lampe reste éteinte. De nuit, le thyristor reçoit en permanence un courant de gâchette si bien que la lampe fluorescente reste bien régulièrement allumée.
Le détecteur d’obscurité se compose du circuit construit autour de T1 à T4. Cette partie est alimentée directement par la tension redressée via R1/D5/C1.
Le phototransistor T1 mesure la quantité de lumière ambiante. De jour, quand la lumière est suffisante, T1 conduit. Dans ce cas, T2 et T3 se bloquent et T4 conduit.
Le téléchargement de ce magazine est réservé aux visiteurs enregistrés.
Identification | Inscrivez-vous maintenant !
Chargement des commentaires