• catégorie : Mesure & test
  • Publié en 7/2008 à la page 90
Présentation de l'article

Témoin de tension pour panneau solaire

Cet appareil n’a d’autre ambition que de servir de voltmètre élémentaire, bon marché, pour faire la différence entre une tension « trop basse » et « juste suffisante » dans un système d’alimentation à photopiles. Le circuit ne réclame qu’un régulateur de 5 V, deux transistors, 2 LED, 5 résistances, 2 condensateurs et une petite batterie. Bien qu’une pile de 4 V soit tout indiquée, 4,5 V (une série de 3 piles alcalines) ou 3,6 V (trois accus au CdNi) feront l’affaire.
Les caractéristiques du régulateur de tension IC1 dépendront de la dimension et du nombre des cellules solaires ainsi que du courant dans la charge. Ici, on a choisi un 4805 à faible perte, mais d’autres régulateurs peuvent donner satisfaction s’ils conviennent à la tension du panneau solaire.
Les transistors T1 et T2 forment une paire complémentaire. Les inévitables BC557B (PNP) et BC547B (NPN) cadrent bien, mais tout équivalent pour signaux faibles, récupéré dans un fond de tiroir, fera sûrement pareil. Il faut adapter les valeurs des diviseurs de tension R1/R6 et R3/R4 au type de transistor et à son gain, en accord avec les seuils désirés.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Chargement des commentaires