• catégorie : Mesure & test
  • Publié en 4/2009 à la page 14
Présentation de l'article

ATM18 fait l’oscillo

DSO avec le Mega88

ATM18 fait l’oscillo

Même si un oscilloscope ne coûte plus aussi cher qu’autrefois, il n’est pas interdit d'économiser sur ce poste de dépense. Notre projet ATM18 dispose de tout ce que demande un oscilloscope simple et si l’on dispose déjà d’un « oscillo », le digiscope ATM18 n’en reste pas moins une bonne affaire.
Les plus jeunes lecteurs ne se savent sans doute pas comment les médecins procédaient, récemment encore, pour enregistrer un ECG ou un EEG. Un appareil dessinait des courbes avec quelques aiguilles sur une feuille se déplaçant à vitesse constante. Il est possible, ainsi, de représenter les variations de signaux électriques en fonction du temps. Les médecins ne sont pas seuls à ne pas percevoir des courants ou des tensions. Leur problème et celui des électroniciens est donc de travailler avec des objets auxquels nos sens n’ont pas accès. Il y a quelque 150 ans déjà que l’on a cherché à rendre visibles des tensions et à les enregistrer durablement. Le premier oscillographe (il « écrivait ») était un appareil de mesure électromagnétique. Il était grossier, peu sensible et lent, mais il rendait visibles des variations de tension. Les phénomènes rapides n’ont pu être observés qu’après l’invention du tube de Braun, tube cathodique, inventé par Karl Ferdinand Braun, dont les derniers jours approchent lentement, après plus de 100 ans de service.

Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Chargement des commentaires