• catégorie : Éducation et Information
  • Publié en 9/2009 à la page 16
Présentation de l'article

Tout est dans la batterie !

À l’aube de la mobilité électrique

Tout est dans la batterie !
À l’aube du vingtième siècle, les « électromobiles » ont dû céder la place aux fiacres à essence. Il a fallu un siècle pour boucler la boucle – lentement, mais irrésistiblement grâce aux progrès et au potentiel de développement. Contrairement à toute attente, la clef du succès ne se trouvait pas dans la pile à combustible, mais dans l’accumulateur lithium-ion.En 1899, une « électromobile » permit au Belge Camille Jenatzy de franchir pour la première fois la barrière emblématique des 100 km/h. Deux moteurs 25 KW alimentés par des batteries au plomb de 200 V ont accéléré son véhicule en forme de torpille jusqu’à 105,88 km/h. Cette voiture électrique ne manquait pas de puissance, mais d’endurance. En 1900 Ferdinand Porsche en personne, employé par l’entreprise Lohner à Vienne, conçut l’idée de compenser cet inconvénient de l’entraînement électrique en associant le générateur à un moteur à essence. Il fut donc non seulement le créateur de la voiture hybride, mais aussi du moteur électrique sur moyeu de roue et donc du premier 4x4.
Le téléchargement de cet article est réservé aux membres abonnés d'Elektor.
Cliquez ici pour vous identifier.
Produits
Chargement des commentaires