Elektor Team

« Les multimètres de l'extrême » - vos réactions

10 décembre 2013, 14:37
« Les multimètres de l'extrême » - vos réactions

Il y a quelques temps un article de cette rubrique (voir le lien ci-dessous) vantait les mérites de certains multimètres. Voici une réaction fort intéressante, reçu d'un lecteur attentif d'Elektor Hebdo.

« La solidité mécanique n'est pas du tout mon critère.

Deux commentaires :
- Le surmoulage des accessoires dont les cordons provoque des distorsions de mesures ohmétriques et des pannes à l’issue d’un passage de courant trop élevé.

Accessoirement ce petit commentaire sans importance :
- Il convient de savoir ce que l'on mesure véritablement avec les appareils...

Je cite : il convient de savoir ce que l'on mesure véritablement avec les appareils...

Tensions moyennes et tensions efficaces :
http://www.temcom.com/pages/eff_vrai.html/

http://convergence.chez-alice.fr/phys/tensions.htm/


Trois tests à réaliser soi-même pour juger :

  1. tension continue d'une pile, Calibre DC, Calibre AC
  2. redressement mono-alterné (passage dans une seul diode d'un signal sinusoïdal),
  3. redressement complet, dans un pont de diodes

J'ai trois voltmètres :

  • un SANWA PM3, (année 2002), étui de poche. Les + fréquencemètre, capacimètre (j'évite son utilisation, réduite aux missions à l'étranger)
  • un VELLEMAN AVM360 (année 2008) acheté parce que je voulais un ampèremètre galvanomètre analogique à lecture réelle de la valeur moyenne. Les + tests Transistors hFE, Iceo. qui complètent les tests de composants d’un oscilloscope HAMEG HM204 (1987).
  • un Fluke 77 (année 1987), J'ai suis à cinq réparations. Remplacement de la résistance shunt interne (en 1999?). Et surtout quatre remplacements de cordons ! Cette fois-ci j'ai acheté des cordons acceptant 20 A dans du 1mm² ; des douilles acceptant 36 A ; tous les accessoires de mesures achetés (pour 127 euros) en vérifiant leur SOLIDITÉ et CARACTÉRISTIQUES, COURANT ADMISSIBLE, améliorant par cela, par la même occasion, la mesure des résistances faibles.

 

RÉALISATIONS ET EXPÉRIENCES

J’ai aussi acheté deux disjoncteurs 10 A miniatures de circuits de mesures (pas le grand format tableau d’installation EDF). Utiles ces deux ‘résistances réarmables’ terme sous lequel elles sont vendues. Elles protègent les appareils de mesure tel que le Fluke II sur son -[ circuit 10A ]-: > non protégé
<. C’est comme cela que j’avais endommagé la résistance shunt interne. >
Pour bien faire, je compte étiquetter mes accessoires de l'information en courant maxi. J’ai commencé. Mais ce n’est pas toujours pratique et facile de conserver à porter de main et de regard les caractéristiques !

Je crois avoir détérioré d'anciens cordons par trop forte intensité de COURANT dans des cordons SURMOULÉS à TRÈS MAUVAIS CONTACTS. Puisque j'ai été surpris par des faux contacts lors de mesures.

Et je veux attirer votre ATTENTION sur la FAUTE des vendeurs : fournir des CORDONS SURMOULÉS... y compris pour l'outillage professionnel !

Sur le plan professionnel, j'ai utilisé :
+ Poste de claquage,
+ Appareil de mesure de tension d'isolement (hautes tensions)
+ Appareil de mesure de milliohmètre

A titre professionnel, j'avais envoyé mon Fluke III à un labo agréé pour étalonnage.
Et là encore, les accessoires sont superbement ignorés ! Et c'est une grande FAUTE.

Eric Maurice


Vous aussi, envoyez-nous vos témoignages sur vos expériences en matière d'appareils de mesure. Nous les publierons ici..
Chargement des commentaires
articles apparentés