Elektor Team

3615, qui n’en veut plus !

10 décembre 2013, 14:38
3615, qui n’en veut plus !
3615, qui n’en veut plus !

Comme dans L'Âge de cristal, le minitel, lancé en 1982, ne passera pas les 30 ans. Ses services fermeront définitivement le 30 juin 2012. Le site internet www.minitel.com s’éteindra également. L'accès aux services Minitel via un émulateur sur ordinateur (I-minitel, Orange, i-Timtel...) s'arrêtera aussi.

Depuis plusieurs mois, les éditeurs procèdent à la migration de leurs services télématiques sur leurs sites internet et services vocaux (accessibles depuis un téléphone fixe).

Seul le service MIAMI (communication écrite en temps réel de Minitel à Minitel) accessible par le 3618 sera maintenu au-delà du 30 juin 2012.

 

Destination finale de votre minitel : cimetière ou nouvelle vie ?

Vous pouvez soit le restituer au fournisseur pour qu’il soit recyclé, soit le garder*.

Pour la première solution, France Télécom a mis en place un dispositif de collecte dans les boutiques Orange et Relais Kiala, s'engage à reprendre tout Minitel rapporté et à le recycler.

Si vous possédez plus de 10 Minitels sur un même site, vous avez la possibilité de demander un enlèvement sur place.

 

Certains préféreront conserver leur Minitel pour en extraire son modem à 1200 bauds ou son écran, d’autres le détourneront en terminal Linux. Il servira également d’écrin pour accueillir des maquettes (voir les créations de Lionel et Serge Collin).

Et vous, quel nouvel usage avez-vous imaginé pour votre Minitel ? Votre témoignage sera publié ici-même.  Et si vous avez des souvenirs de l'époque héroïque du 3615 ELEKTOR, n'hésitez pas à nous en faire part.

 

* Dans tous les cas, si vous louez votre minitel, cette location n’est plus facturée depuis le 7 mars 2012.

 

*** VOTRE AVIS ***

Reçu de Vincent Pichot 

Ah… ce vieux minitel…il fait partie de mes jeunes années…

Habitant dans le département pilote d’ille & vilaine l’époque ou le minitel a d’abord été introduit en phase d’expérimentation en 1979, je me suis vite intéressé à savoir ce qu’on pouvait faire de cette boite. Entre 1983 et 1985, le minitel d’origine (le blanc avec clavier abc) a souvent été utilisé en moniteur vidéo.
Les radioamateurs qui faisaient de la télé s’en servaient. Il suffisait d’extraire la synchro et la réinjecter.
Un autre avantage du minitel était sa prise « péri-informatique » conçue a l’origine pour brancher une imprimante, elle pouvait cracher des caractères ascii à condition de refaire passer les trames dans un UART AY3-1015 pour remettre la parité en ordre… Le clavier indigeste m’a tout de même permis pas mal de trafic en packet radio (X25 radio amateur à l’époque).
Je me suis également servi du modem du terminal pour faire de la transmission simplex en VHF en V23 à 1200 bauds à la manière d’un telex. Il fallait commuter à la main un relais interne pour « retourner » le modem 1200/75bds.

 

Puis est venue la version « luxe » marron et son clavier azerty… A l’époque on n’hésitait pas à rendre son minitel blanc pour avoir le nouveau modèle.
Il se comportait en vrai terminal ascii sans parité exotique. Le mode vidéo était obtenu pour ma part ajoutant simplement un étage inverseur vidéo.

Il est vrai que la qualité de la vidéo était moins bonne. L’alim à découpage un peu bruyante faisait des points sur l’écran…

 

Lorsque j’ai fait mon service militaire en 1987, la cellule audiovisuelle du centre de sélection de Rennes où j’ai passé 11 mois avait décidé de développer un serveur videotexte local.
Les jeunes qui venaient effectuer leurs « 3 jours » pouvaient à l’aide du minitel avoir des informations sur le service national.
La vidéo du minitel qui gérait la couleur (même pour le modèle noir et blanc) était récupérée et renvoyée vers des téléviseurs de sorte que tout le monde profitait des réponses aux questions posées.
Le serveur était constitué par une carte à Z80, une ram de 8 k et 3 eprom 27512 qui crachaient les pages videotexte. Premier modèle fait en wrapping. Puis circuit imprimé à l’école supérieure d’électronique de l’armée de terre… le tout en décalcomanie !!! autre temps, autre technique…

 

J’ai toujours le minitel de cette époque. Il m’a servi à regarder la télé (comme moniteur) quelques mois à la stupeur du propriétaire du logement que j’habitais quand j’ai commencé à travailler !
C’est possible de faire cà ??? Oui oui… tout est possible, avec un peu de créativité !

  

Vincent Pichot
R&D Manager

 

Reçu d'Antoine Broussal

Je vais garder mon minitel soit pour en faire un terminal pour microcontrôleur, soit pour afficher les recettes dans ma cuisine en créant une base de données façon serveur minitel mais peu d'information sur des freeware permettant de créer un mini serveur minitel.

J' ai reçu le minitel d'un ami il n'y a pas très longtemps ,et j' ai dégoté un livre très intéressant sur le fonctionnement du minitel : les secrets du minitel par C.Tavernier.

Chargement des commentaires
articles apparentés