Rédaction Web

Deux doigts de robotique

24 juillet 2014, 09:40
Deux doigts de robotique
Deux doigts de robotique

La main humaine, grâce à son pouce opposable, permet d’accomplir des prouesses. Mais cinq doigts ne suffisent pas pour ouvrir une bouteille d’une main, par exemple. Une limite qui vient d’être repoussée avec la mise au point du robot à 7 doigts, qui fournit à son porteur deux doigts supplémentaires. Une fois cette création du Massachusetts Institute of Technology (MIT) fixée au poignet, on peut saisir une bouteille et en tourner le bouchon sans lâcher son journal de l’autre main. Selon Harry Asada, l'ingénieur qui dirige ce projet, certains utilisateurs commenceraient à percevoir les doigts robotiques comme une extension de leur corps, « comme un outil que vous avez utilisé pendant une longue période ». Une sensation bien connue également des patineurs au moment où ils quittent leurs patins et ressentent un manque…

Le 7 Finger Robot est autonome. « Vous n'avez même pas besoin de commander le robot, il suffit de déplacer vos doigts naturellement. Les doigts robotiques vont alors réagir et aider vos doigts » dit Asada. Comme on peut l'imaginer, faire travailler deux doigts robotisés supplémentaires en parfaite harmonie biomécanique n'est pas aisé. Pour développer l'algorithme, Asada et son équipe ont passé beaucoup de temps à observer la physiologie des gestes de la main humaine.

Des prototypes d’appendices surnuméraires attachés au poignet d’un testeur ont permis de constater que deux doigts supplémentaires autorisent une façon différente de saisir les choses. À partir de ces données de test, l’équipe a élaboré un algorithme qui permet au 7 Finger Robot de placer ses doigts dans la position la plus utile à l'homme. Lorsque vous déplacez votre main pour saisir une pomme, le robot est déjà prêt à la saisir également. Il reste à améliorer l'algorithme pour qu’il fonctionne avec une plus grande variété d'objets.

Outre ses applications évidentes d’aide aux personnes handicapées, le 7 Finger Robot pourrait alimenter le mythe de l’humain amélioré.

Chargement des commentaires
articles apparentés