AlphaGo 3 - Humains 0 : suprématie de l’intelligence artificielle ?

21 juin 2017, 18:03
Le programme AlphaGo développé par DeepMind, filiale de Google spécialisée dans l’intelligence artificielle, a défait, le mois dernier, Ke Jie, numéro 1 mondial du go, sur le score de 3-0, en battant au passage cinq grands maîtres. Du fait de sa complexité, le jeu de go était considéré comme le dernier bastion où l'intuition et les capacités d'apprentissage humaines restaient invaincues.

Le transhumanisme ne fait que commencer.
 
Les meilleurs joueurs de go ayant été battus par le logiciel d'intelligence artificielle de Google, nous sommes peut-être parvenus à la fin du processus. Il n'existe en effet probablement aucun autre jeu où un humain pourrait l'emporter sur un ordinateur. Il y a déjà 20 ans maintenant que le superordinateur Deep Blue d'IBM a vaincu Kasparov aux échecs. Et il semble bien aujourd'hui que le rêve de l'intelligence artificielle, objet de tant d'attentes, et souvent tourné en dérision, ait dépassé le stade du simple battage médiatique. Et pourtant, est-ce vraiment certain ?


Plateau traditionnel du jeu de go. Source : DeepMind

Quoi qu'il en soit, DeepMind, fondée il y a trois ans, a annoncé le retrait du programme AlphaGo. En toute logique, la bataille des jeux de stratégie entre l'homme et la machine a finalement eu lieu et nous avons perdu… Seul demeure le défi d'organiser des confrontations entre machines, ce qui serait d'un intérêt limité pour nous, humains, et motiverait sans doute peu le public. Pour autant, le savoir-faire accumulé avec le programme AlphaGo ne sera pas passé par profits et pertes. Les connaissances acquises et l'investissement intellectuel réalisé peuvent être extrêmement utiles dans d'autres domaines, comme la santé, l'énergie et la technologie, là où ils offrent un potentiel plus large de profits.

Si vous conjuguez les acquis en matière d’intelligence artificielle du programme AlphaGo et les capacités de navigation des véhicules autonomes actuels, les prédictions techniques de l'ouvrage Evolution 2.0 ne semblent pas si irréalistes. L’avènement de la singularité technologique n'est peut-être plus très loin, et certaines prédictions l’annoncent entre 2025 et 2035. Pour être tout à fait tranquille, veillez, cet été, à garder un œil sur votre tondeuse autonome...
 
Chargement des commentaires
articles apparentés