Elektor Team

Arduino et E-blocks : chronique d'un coup de foudre

10 décembre 2013, 14:38
Arduino et E-blocks : chronique d'un coup de foudre
Arduino et E-blocks : chronique d'un coup de foudre

C'était un soir d'orage, Miss Arduino, l'air hagard, esseulée dans la pénombre, arpente le labo, non sans un brin de mélancolie. Au détour d'une paillasse, elle sent un frémissement sur ses connecteurs et comprend aussitôt qu'elle n'est plus seule. Avant même qu'elle le voie, ses capteurs avaient détecté la proximité de Mister E-blocks. Cette rencontre fortuite, improbable, allait changer leur vie. Ni l'un ni l'autre ne s'imaginait alors qu'ils allaient devenir inséparables.

 

Rien d'étonnant, me direz-vous, puisqu'ils sont nés pour la même mission : rendre accessibles à tous l'électronique numérique et les microcontrôleurs. Ce qui est sûr, c'est qu'avec ces deux-là réunis, orage ou pas, il va y avoir de l'électricité dans l'air. Comme dirait feu Étienne Boulots*, c'est une ré-vo-lu-tion. Plus sérieusement, ce tout nouveau shield pour Arduino a plus d'une raison de faire couler de l'étain.

 

Il ne se contente pas de rendre accessibles tous les signaux standards de l'Arduino sur des connecteurs Sub-D au format E-blocks, mais protège également votre carte Arduino. Même l'interrupteur de remise à zéro, la LED témoin de mise sous tension, la tension d'alimentation du micro, la référence du CAN, le connecteur de programmation in situ et les borniers ont été prévus.

 

Ceux qui se plaignaient du (relativement) faible nombre de shields pour l'Arduino peuvent cesser leur rengaine, c'est toute la gamme E-blocks qui est maintenant disponible ! Les tensions de 5 V et 3,3 V sont bien entendu toutes deux prises en charge et l'Arduino pourra être programmé via les connecteurs USB ou ICSP.

 

Alors, chers lecteurs, à vos cartes, prêts, créez !

 

*Steve Jobs

Chargement des commentaires
articles apparentés