Arduino Vidor : un FPGA pour tous ?

11 octobre 2018, 11:00

Ad augusta per angusta

C'était il n'y a pas si longtemps, vous vous souvenez donc de la première fois que vous avez entendu parler d’une carte Arduino basée sur un FPGA. Comme presque tout le monde, vous avez sans doute eu à cette annonce une réaction mitigée. Votre sourcil droit s’est levé dans un élan d’enthousiasme devant les perspectives glorieuses ouvertes par le sigle FPGA. Ce circuit intégré reste mythique entre tous, aussi dans l’histoire d’Elektor : en 2006, Elektor publiait dans ses colonnes un cours sur les FPGA resté dans la mémoire de très nombreux lecteurs. Au même moment, pourtant, votre sourcil gauche se fronçait, tordu par la perspective angoissée d’innombrables heures de bûchage obstiné devant l’écran. Oui, qui dit FPGA doit penser rodéo. Tout peut arriver, à condition de rester en croupe jusqu’à la fin !

Terrain vierge, attentes immodérées

Depuis cette semaine, le nouveau circuit Arduino MKR VIDOR 4000 est disponible dans l'e-choppe d'Elektor. Avec pour FPGA le Cyclone 10CL016 d’Intel. C'est-à-dire 16.000 opérateurs logiques plus des multiplicateurs câblés spécialisés dans le traitement de signal (sous-entendu: audio et vidéo). La carte de 83 x 25 mm est pleine comme œuf. En plus des bornes GPIO classiques, il y a des connecteurs HDMI, USB, JST, MIPI (caméra). Sans oublier le µC ARM à 32 bits ATSAMD21 !

Pour annoncer cette disponibilité, j’ai cherché une vidéo adéquate. Quelque chose d’intéressant, qui ne se contente pas de reprendre les promesses bien intentionnées de M. Banzi. Par exemple une vidéo qui illustrerait les premiers pas avec cette carte. Gâtés que nous sommes par la pléthore d’applications insolites et réussies qui ont fait la force d’Arduino, nous avons des attentes immodérées. Or, moins de six mois après l’annonce du mariage Arduino & FPGA, le terrain de la pratique semble presque vierge si l'on en juge par le petit nombre de vidéos disponibles.
J'ai trouvé méritoire la tentative ci-dessous. C'est un débroussaillage, mené en direct par quelqu’un qui ne se pose pas en spécialiste et ne s'est visiblement pas entraîné au préalable pendant des heures. Ce qui donne une vidéo plutôt spontanée, d’un niveau abordable. Une accessibilité qui, faute d'élagage des hésitations du direct, se paie hélas par des longueurs.

Quant à la question posée dans le titre, que tous ceux qui se la posent essayent eux-mêmes !

 

Chargement des commentaires...
articles apparentés