Elektor Team

Avec Analog Devices, les batteries Li-ion vont filer droit

10 décembre 2013, 14:37
Avec Analog Devices, les batteries Li-ion vont filer droit
Avec Analog Devices, les batteries Li-ion vont filer droit

Ce n’est un secret pour personne, les batteries lithium-ion présentent de nombreux avantages par rapport aux autres technologies que sont le cadmium nickel et le nickel métal hydrure. En contrepartie, elles sont un peu plus « délicates » à utiliser et n’aiment ni les surcharges, ni les décharges extrêmes et, si on n’y prend garde, elles peuvent même exploser comme en ont fait récemment l’amère constatation certains possesseurs d’ordinateurs portables.

Afin de les utiliser au mieux de leurs possibilités et surtout en toute sécurité, Analog Devices vient de mettre sur le marché l’AD 8280 qui, une fois n’est pas coutume, ne renferme aucune logique microprogrammée ce qui lui confère une excellente sécurité de fonctionnement.

Ce circuit est capable de surveiller en permanence de 3 à 6 cellules lithium-ion et de détecter aussi bien les surtensions que les sous tensions, ainsi que toute élévation anormale de température grâce à deux entrées pour des CTN ou CTP, au choix de l’utilisateur.

Le circuit n’étant pas programmable au sens microinformatique du terme, les seuils d’alarme sont librement choisis par l’utilisateur grâce à de simples résistances externes.

Pour les configurations nécessitant plus de six cellules, plusieurs circuits peuvent être montés en cascade sans aucune difficulté. Par ailleurs, l’AD 8280 est auto alimenté par les cellules qu’il surveille sur lesquelles il ne prélève qu’un courant très faible.

L’AD 8280 peut être alimenté sous toute tension comprise entre 6 et 30 V et sa qualification AEC-Q100 lui permet d’être utilisé en environnement automobile.

Ce circuit est actuellement en phase d’échantillonnage et son prix reste relativement modique puisqu’il n’est que de 3,49 $ par 1000 pièces.

Chargement des commentaires
articles apparentés