Banc d’essai : Banana Pi BPI-M2 Berry, l'interface SATA en plus

21 juin 2017, 10:48
Banc d’essai : Banana Pi BPI-M2 Berry, l'interface SATA en plus
Banc d’essai : Banana Pi BPI-M2 Berry, l'interface SATA en plus
Depuis l’apparition du premier Raspberry Pi (RPi), il y a quelques années, de nombreuses cartes similaires ont vu le jour. Plus ou moins abordables, pour certaines plus coûteuses, mais plus puissantes, elles s'adressent toutes aux mêmes passionnés de nano-ordinateurs économiques, peu encombrants et puissants, dotés d'un système d'exploitation dérivé de Linux. Fabriqué par la société chinoise Sinovoip, le Banana Pi (BPi) se décline en plusieurs versions, de manière similaire à la série RPi (mais non compatible). Le dernier en date est le M2 Berry et nous avons fait des pieds et des mains pour obtenir un échantillon de préproduction.

Spécifications du Banana Pi M2 Berry

Le BPi Berry est similaire au BPi M2 Ultra commercialisé il y a quelques mois. Les principales différences résident dans la taille de la mémoire SRAM (1 Go de DDR3 pour le modèle Berry contre 2 Go pour l’Ultra), la taille de la mémoire Flash (pas de stockage eMMC du coté du Berry, 8 Go pour l’Ultra) et les dimensions de la carte. L'encombrement du modèle Ultra est compatible avec celui des autres cartes BPi. La carte Berry, de son côté, bénéficie de dimensions et d'une implantation des connecteurs identiques à celles du RPi3, d’où le nom du modèle. Nous avons donc là la première carte BPi compatible en dimensions avec le RPi.

Le BPi M2 Berry est équipé d'une unité centrale ARM Cortex-A7 quadricœur 32 bits sur SoC R40 Allwinner qui lui confère une puissance similaire à celle du Raspberry Pi 2 version 1.0 (oui, vous avez bien lu : le RPi 2, et non le 3).

 
banana pi M2 Berry + RPi3
Carte de préproduction Banana Pi BPI-M2 Berry (à gauche) et Raspberry Pi 3 (à droite). 
Notez les connecteurs SATA et d’alimentation. Remarquez aussi les connecteurs
caméra (au milieu) et LCD (en bas). 

Les aspects graphiques sont gérés par un processeur graphique MALI-400 (dont la puissance revendiquée est de 1,1 Gpixel/s). Le processeur graphique est commun à toutes les cartes BPi, sauf la version M3.

Comme le RPi3, le Berry est équipé en Wi-Fi et Bluetooth, mais en Bluetooth V4.0 alors que le RPi3 bénéficie de la V4.1. Contrairement au RPi, le BPi possède deux boutons-poussoirs : l'un pour la réinitialisation, et l’autre utilisable de manière libre, ce qui peut être très pratique pour certaines applications.

Un port SATA désormais disponible

La différence majeure entre le BPi M2 Berry et le RPi réside dans la présence d'un port SATA sur la carte BPi. Ce qui permet le raccordement d'un disque dur externe ou d'un lecteur de DVD/CDROM. Une option particulièrement pratique pour les applications gourmandes en stockage ou nécessitant des débits supérieurs à ceux des clés USB.
 

Clemens Valens

A joint Elektor en 2008 en tant que rédacteur en chef d'Elektor France; s’est occupé pendant un certain temps des sites Web d’Elektor. Depuis il est actif en tant que directeur technique du laboratoire. Est également rédacteur pour Elektor UK/US et Elektor Onl... >>

Chargement des commentaires
articles apparentés