Banc d'essai : construisez-vous un moteur solaire Mendocino

10 octobre 2017, 08:56
Il tourne et oscille uniquement grâce à l'énergie solaire.
Bien que son principe de fonctionnement soit réellement très simple, la première fois que vous observez un moteur Mendocino X-8 à énergie solaire, vous êtes fasciné. Flottant dans les airs, tournant tout seul, sans source d'énergie apparente, il a l'air d'être sorti tout droit de l'antre d'un magicien.

Un modèle bien conçu avec une bonne finition excite encore plus la curiosité et renforce l'effet de magie.
Le moteur électrique à lévitation magnétique a été baptisé d'après le comté de Mendocino (Californie).

Un moteur Mendocino est mû par des cellules photovoltaïques

La lévitation statique est-elle possible
avec n'importe quelle combinaison
d'aimants fixes et de charges électriques ?
Il fait appel à un rotor suspendu par des paliers magnétiques à très faible friction. Il est constitué d'un rotor et d'un châssis. La section du rotor est octogonale et son axe de rotation passe en son centre. Des aimants circulaires sont fixés à chaque extrémité de l'axe avec une direction d'aimantation identique à celle des aimants fixés sur le châssis.

Cette ensemble constitue les paliers du rotor du fait que les aimants exercent leur force de répulsion entre eux, obligeant le rotor à léviter au-dessus du châssis.

Ils sont également légèrement décalés pour maintenir le rotor en suspension. Pour que ces paliers soient stables, l'une des extrémités de l'axe se termine par une butée à bille qui est poussée contre une plaque de verre pour former une butée à faible friction.
Cela empêche le rotor d'être expulsé de sa position dans le châssis par les aimants.
 
La disposition des bobines et des cellules solaires
fait en sorte que des impulsions maintiennent
le rotor en rotation tant que l'intensité
de l'éclairage des cellules est suffisante.

Réduire tout déséquilibre statique

Un puissant aimant au néodyme est placé au centre, au-dessous du rotor. Son champ magnétique enveloppe le rotor et, par conséquent, ses bobines. Un faible courant circule dans les bobines lorsque de la lumière tombe sur une cellule solaire exposée.

L'énergie de Lorentz produite dans la bobine donne une impulsion au rotor et le fait tourner. La force de Lorentz est très faible, c'est pourquoi un palier magnétique à faible friction est nécessaire. C'est aussi pour cette raison qu'il faut éliminer tout déséquilibre statique du rotor de façon à pouvoir vaincre son inertie et qu'il commence à tourner quand l'éclairage est suffisant.
 
Chargement des commentaires
articles apparentés