Thomas Scherer

Banc d'essai : étau d'électronicien Spannfix 9-205 de Bernstein

4 December 2019, 08:30
Il n'a pas que ses fers à souder, ses alimentations, ses sondes, ses câbles et ses nombreux instruments de mesure, l'électronicien a forcément aussi dans son labo, toujours à portée de main, une collection d'outils de serrurier. Ça va des tournevis aux ciseaux à couper dans les coins, en passant par quelque chose qui ressemble forcément à un(e) Dremel, les scies et les limes de tout poil. Pour pouvoir utiliser ces outils-là dans de bonnes conditions, il lui faut pouvoir immobiliser fermement la pièce à usiner dans ...

Un étau, bien sûr !

 
L'étau Spannfix 9-205 dans son emballage.
Je ne suis pas un virtuose de la lime. En dépit ou à cause de mes deux années de formation en mécanique de précision, je préfère le fer à souder à la perceuse ou à la scie. Mon labo est quand même équipé d'un étau assez costaud, pour les travaux disons moins fins. Les outils mécaniques voisins sont une perceuse sur colonne et un étau léger pour le travail plus fin. Rien d'extraordinaire, puisque je n'ai pas trouvé de moyen de me débarrasser entièrement des travaux de mécanique.
 
Mon vieil étau bleu qui devrait bientôt prendre sa retraite...
Avec ce vieil étau, certes de petite taille, j'ai toujours souffert des inconvénients classiques de l'étau ; notamment ses redoutables mâchoires métalliques qui ont écrasé ou rayé des pièces délicates plus souvent que je ne l'aurais souhaité. Le seul confort offert par ce modèle est la rotation rapide sur 360 °. Pas d'inclinaison possible, alors que dans de nombreux cas, il est tellement pratique de pouvoir amener la pièce à usiner dans une position toujours parfaitement adaptée pour le vissage, le sciage, le perçage ou le limage.
Chargement des commentaires...
articles apparentés