Banc d’essai : Pulsar Labs – générateur de fonctions open source en kit

12 mars 2019, 15:38
Au cours de ce banc d'essai, nous allons commencer par aborder l'assemblage du module, qui n’apparaît pas dans le manuel fourni. Cette opération devrait être assez simple, même pour les moins expérimentés et il n'y a aucun composant CMS à souder. Il faudra par ailleurs vérifier soigneusement tous les éléments fournis avant de commencer les opérations de soudage. Bien entendu, nous vous ferons aussi découvrir quelques-unes des expériences réalisées avec le module. Les photos montrent le contenu livré, les composants et les étapes les plus importantes de l'assemblage.
 

Assemblage de la carte à circuit imprimé

Comme toujours, nous allons commencer par les composants les moins encombrants. Les deux composants CMS (U5 et X1) sont déjà soudés sur le circuit imprimé. Commencez par les résistances ordinaires, les deux diodes, les réseaux de résistances et les supports de circuits intégrés. Vous pouvez ensuite installer les condensateurs céramique, les transistors TO-92, les circuits intégrés, etc. Terminez par les potentiomètres et le codeur rotatif. Mettez en place l’oscillateur à quartz Y1, mais sans l’amener au contact du circuit imprimé, car le boîtier métallique pourrait éventuellement provoquer un court-circuit. Placez le connecteur SIL femelle à 16 broches de l’écran LCD sur la carte et soudez le connecteur SIL mâle sur la carte de l’écran. C'est la manière la plus sûre de procéder pour éviter tout court-circuit involontaire entre les connexions. Pour souder le connecteur SIL mâle sur la carte de l’écran LCD, commencez par l’insérer dans le connecteur SIL femelle, puis fixez l’écran LCD sur la carte à l’aide des vis et des entretoises. Soudez ensuite le connecteur mâle sur la carte de l’écran. Les connecteurs mâle et femelle sont ainsi parfaitement positionnés l’un par rapport à l’autre.
 
 
Mettez ensuite en place les potentiomètres et le codeur rotatif. Les potentiomètres possèdent un ergot de positionnement, mais il n’a malheureusement pas été pris en compte sur la carte. Supprimez-les à l'aide d’une pince coupante robuste.
 
L’ergot de positionnement du potentiomètre de gauche a déjà été coupé. C’est malheureusement nécessaire pour pouvoir installer correctement le potentiomètre sur la carte.
Comme l'indique la photo ci-dessous, il est nécessaire de plier à 180° les broches de connexion du codeur rotatif. Les deux broches de connexion du bouton-poussoir rotatif doivent être raccourcies faute de quoi elles vont être trop longues. Une fois les trois boutons rotatifs parfaitement fixés et les connexions positionnées au-dessus de leurs pastilles respectives, vous pouvez procéder au soudage.
 

À noter que les connexions à souder d'un connecteur J4 figurent bien sur le circuit imprimé (à proximité du microcontrôleur), mais qu'il n'apparaît ni sur les schémas, ni parmi les composants fournis. Nous n’avons pas non plus mis en place le connecteur mâle J3. Par ailleurs, le capuchon du bouton Mode est mal ajusté, mais il suffira d’une goutte de colle pour le maintenir en place. Le support (femelle) et la barrette (mâle) DIL 16 broches ne sont pas mentionnés dans la liste des composants, mais sont néanmoins fournis. Le connecteur mâle à 2 broches proche de U6 pour le décalage 2x n’est pas fourni. La diode 1N4007 ne figure pas dans les composants livrés, et est remplacée par une 1N5819. Enfin, les connexions de L1 et C6/C7 doivent être pliées pour leur mise en place sur le circuit imprimé.
 
Chargement des commentaires...
articles apparentés